SOMMAIRE

2016

- 01 septembre :

- 20 novembre :



2017


2018

- Lundi 7 mai

- Lundi 11 juin

- Vendredi 22 juin :

- Lundi 3 septembre :



2019

- Lundi 2 septembre :



2019


2018

Lundi 3

RENTRÉE 2018 : C’EST LE GRAND JOUR

 

 

Lundi 3  c’était le grand jour, pour les 55 élèves de l’école Maria BORRELY.

La directrice Agnès de la Casa, les professeurs Sandrine Maia et Sébastien De la Casa ont préparé avec efficacité et compétence cette rentrée 2018.

Leur organisation au cordeau a permis, un accueil

serein, en toute quiétude. Les enfants et leurs parents ont été accueillis en musique selon les nouvelles directives de l’éducation nationale par le corps enseignants.

 

Les tout-petits, ont commence, par une visite des lieux, de la salle de classe, du  dortoir pour les petites siestes, des  toilettes.

Isabelle Espariat, agent territoriale spécialisé des écoles maternelles (ATSEM) est chargée de seconder la professeure pour encadrer les maternelles. 

En ce qui concerne, la collaboration avec la municipalité,  la directrice de l’école s’est dite satisfaite de la forte implication de la mairie concernant l’amélioration du cadre de vie, tant au niveau des locaux avec que dans la mise à disposition  d’outils pédagogiques indispensable au fonctionnement. (Tableau numérique, ordinateurs, etc)

 

Depuis 2014, de nombreux travaux ont permis de redonner du lustre à ce patrimoine quelque peu abimé par les  morsures du temps.

Pour sa 133ème rentrée scolaire, l’école Maria Borrely  présentait un visage serein, un bel effectif d’écoliers, un encadrement pédagogique dynamique, des agents techniques dans les startingblocks.

Dès 9h30, tous les accompagnants, parents, grands-parents, anciens élèves ont été invités à quitter les lieux et le portail s’est refermé sur une nouvelle année scolaire.

 

Pierre SANTIAGO

Vendredi 22 juin

LA SAUVEGARDE DES ABEILLES A L’ÉCOLE MARIA BORRELY

 

Depuis 2008, le  Crédit Agricole Provence Cote d’Azur s’engage aux côtés de l’Observatoire Français de l’Apidologie (OFA) en faveur de la sauvegarde des abeilles. C’est ainsi que la Caisse Régionale  accompagne de nombreuses initiatives pour protéger les abeilles.

L’abeille, insecte pollinisateur essentiel et irremplaçable, connait actuellement en France et partout dans le monde, une baisse dramatique de sa population.

Cette année, ces deux  partenaires ont impulsé  l'opération "Des Fleurs pour les Abeilles"

Vendredi 22 juin, l’école Maria Borrely  a participé à cette sensibilisation organisée par la caisse locale « Lacs et Lavande » représentée par Madame Corinne Bertrand, et  Monsieur Gérard Morra.

Tous les écoliers, de la maternelle au CM2, scindés  en deux groupes, ont activement pris part à  cette activité «Des fleurs pour les abeilles ».

Corinne Bertrand a expliqué avec beaucoup de pédagogie  la vie des abeilles. Puis elle est passée aux questions-réponses qui ont suscité un vif intérêt de la part des enfants.

C’est avec minutie et beaucoup d’application, aidé par Corinne et Gérard que les écoliers ont semé des graines de fleurs mellifères dans un espace soigneusement préparé par les professeurs.

A la fin de l’intervention, un petit livret « Des fleurs pour les abeilles » a été offert à chaque élève, ainsi qu’une belle casquette jaune comme le miel.

 

Pierre SANTIAGO

 

Lundi 11 juin

LE PERMIS INTERNET A L’ÉCOLE MARIA BORRELY

 

Lundi 11 juin,  le professeur  des écoles Sébastien Delacasa a  organisé au sein de létablissement Maria Borrely une formation pour lobtention du permis internet sous la responsabilité de la Directrice et en présence du maire Philippe Coste.

Cette sensibilisation destinée aux  élèves du  CM2 était assurée par le gendarme référent de la commune rattaché à la brigade de Riez.

Si pour certains, internet est une découverte, dautres au contraire en connaissent bien le fonctionnement de manière empirique, mais pas les astuces et les pièges.

« Le Permis Internet pour les enfants" est un programme national de prévention pour un usage dInternet vigilant, sûr et responsable à lattention des enfants de CM2 et de leurs parents Le Permis Internet répond donc à une prise de conscience commune : la nécessité daccompagner les enfants avant de les laisser surfer seul dans lère numérique ».

La pédagogie interactive employée,  leur a donné la possibilité de sexprimer librement, davoir des réponses précises aux questions, dintégrer les informations en fonctions des niveaux dapprentissages.

Lenseignant-gendarme a su, par des moyens et  techniques pédagogiques adaptés, intéresser lensemble des élèves.

Au terme de la formation, les candidats ont réussi brillamment les épreuves dexamen.   Monsieur le maire  leurs a  remis le diplôme du « Permis Internet ».

Pierre SANTIAGO

Lundi 7 mai

JOURNÉE PÉDAGOGIQUE HORS LES MURS

 

 

La météo s’annonçait très humide ce lundi 7 mai pour une journée pédagogique  hors les murs. L’objectif était la découverte du monde ovin dans son milieu.

Entre deux averses le petit groupe d’écoliers de l’école Maria Borrely, s’est mis en ordre de marche, guidé par Sandrine Maia, professeure des écoles aidée de parents d’élèves, pour se rendre dans  la bergerie de Berthe et de Michel Pelestor située à quelques encablures du village.

C’est une grande bâtisse, ouverte sur l’extérieur, où ses locataires fébriles attendent dans de grands bêlements de passer à la tonte.  

 

 

L’accueil des hôtes fut chaleureux, empreint d’un fort désir de communication et d’information sur le travail d’éleveur d’ovins, avec un temps fort aujourd’hui : La tonte des brebis et des béliers et la récupération de la laine.A  l’heure du déjeuner, tout le monde s’est retrouvé dans la grange, les écoliers et leurs accompagnateurs, l’équipe de tondeurs pour partager un beau gâteau fait maison et concocté par Berthe, (Biscuit thé plus crème de marron).

Une journée très instructive, qui restera gravée dans les mémoires.

Depuis le début de l’année,  en partenariat avec le Parc Naturel Régional du Verdon (PNRV), sur la base d’un projet commun « Agriculture, Pastoralisme et évolution des métiers », plusieurs actions  pédagogiques ont été organisées.

Les élèves ont pu  approcher le  travail du berger,  l’élevage des lapins  des agneaux etc.

Ils ont visité la ferme de Fabrigoules à Moustiers et manipulé des vieux  outils pour la plantation.

Ils ont participé à la  fabrication des fromages de chèvres et les ont dégustés

Sandrine, l’éleveuse de lapins est venue à l’école présenter son cheptel et parler  des soins qu’elle donne comme le coiffage et le cardage etc.

D’autres actions, orientées vers les mêmes thèmes se sont déroulées  dans le village comme la visite d’un pigeonnier, la recherche d’anneaux fixés au mur servant à attacher les animaux.

Epanouir l’esprit des enfants aux sciences de la vie et de la terre avec des supports vivants, réels fait partie intégrante  du  projet pédagogique de l’école.

Ces expériences éducatives et ludiques hors les murs sont très  enrichissantes. Elles sollicitent et développent tous les sens de l’enfant (la vue, l’odorat, le toucher, l’ouïe, la réflexion, le questionnement etc.).

Elles facilitent ainsi une meilleure appréhension des connaissances et une bonne mémorisation.

 

Pierre SANTIAGO


2017

Vendredi 8 décembre

Les sapeurs pompiers à l'école Maria Borrely

Rien de bien grave, il s’agissait de manœuvres.

Vendredi 8 décembre les pompiers de Puimoisson se sont rendus à l’école communale pour un exercice incendie.

Tous les personnels volontaires du centre d’incendie et de secours (CID) étaient présents sur le théâtre des opérations, avec leurs trois véhicules, gyrophares en marche.

L’intervention consistait à intervenir pour un début d’incendie.

La priorité, était de  protéger  les enfants et les enseignants, en les mettant à l’abri dans un lieu sécurisé.

 

L’évacuation s’est bien déroulée, sans cris ni bousculades, les personnels ont bien géré le repli.

La salle du conseil municipal servait de base arrière permettant de donner les premiers soins aux « blessés ».

Les enfants ont appris en cas d’incendie à donner l’alerte auprès des adultes et les premiers gestes à faire pour se protéger et aider les autres.

De nombreux échanges ont eu lieu entre les jeunes participants et les pompiers. Ces derniers ont répondu clairement  aux questions posées.

Cet exercice a duré plus de deux heures. Les pompiers ont apprécié la collaboration étroite des personnels de l’école et la participation des enfants.

Ces manœuvres ont été diligentées par l’adjudant Michel Pascal et son adjoint le sergent  Patrice Pierreisnard.

Elles s’inscrivent dans le cadre du « Maintien, d’Actualisation et de Perfectionnement des Acquis ».

Afin d’être efficace et efficient dans leurs technicités,   le corps des pompiers met  en place annuellement des « modules de perfectionnements».

Il est rassurant pour la population de Puimoisson et de St Jurs d’avoir la présence d’un CIS

au sein d’un village.

Comme lors d’un article précédent (HPI 26/11/2016), il est important de souligner que l’effectif est composé uniquement de bénévoles dont le dévouement est sans limite.

Aussi,  comme il est de coutume,  la veille des fêtes de noël, le corps des sapeurs-pompiers procèdera à la distribution des calendriers.

Réservez leurs un bel accueil à la hauteur de leur investissement.

 

Pierre SANTIAGO

Vendredi 20 octobre

HALLOWEEN A L'ECOLE

UNE TROISIÈME CLASSE POUR  L’ÉCOLE MARIA BORRELY 

Après une longue traversée du désert, l’école « Maria Borrely » retrouve une évolution positive de ses effectifs d’élèves. Cela  est dû,  à l’augmentation des naissances sur la commune et l'arrivée dans le village de nouvelles familles.

Depuis la rentrée 2014, l’hémorragie des effectifs vers d’autres écoles s’est tarie.

La politique municipale menée par le maire Philippe Coste, va dans le sens du respect de la carte scolaire. Tous les moyens techniques et logistiques sont donnés à l’école pour mener à bien les missions d’éducation, d’enseignement et d’éveil.

Cette orientation permet de conserver l’école primaire, dernier pilier de  la présence de l’état et chainon  indispensable à la vie du village.

Qui décide d’ouvrir ou de fermer une classe ?

« Une ouverture ou une fermeture de classe est une mesure dite de « carte scolaire ». Elle repose sur une analyse des effectifs d’élèves. Il s'agit d'une compétence partagée entre l'État et la commune.

La création de la 3è classe génère  un poste d’enseignant supplémentaire et permet une répartition plus adéquate des charges et des tâches au sein de l’équipe pédagogique.

Cela a pour but d’alléger la mise en application des programmes d’enseignements. Le résultat est moins de contrainte  pour les enfants et plus de  temps pour accompagner et aider les parents au suivi scolaire.

Chaque année, le bâtiment de l’école fait l’objet de différents travaux de rénovation, d’amélioration,  de transformations. Les derniers effectués lors des vacances estivales 2017 ont été la réfection  complète de la toiture et la création de toilettes pour personnes à mobilité réduite.

Cet édifice comporte quatre salles de classes, un dortoir et une salle de restaurant scolaire avec cuisine aménagée. Il dispose d’une grande cour sécurisée, avec un préau décoré par les élèves.

Pour aider et faciliter la vie  des parents, la municipalité a mis en place une garderie ouverte dès 8h30 le matin et jusqu’à 18h le soir. Ce dispositif horaire fait actuellement l’objet d’une étude afin d’être en phase avec les besoins des parents.

En outre, un centre d’accueil et de loisirs tenu par des personnels spécialisés fonctionne tous les mercredis et lors  des vacances scolaires en partie. Pour cette rentrée 2017, l’école a pris comme rythme la semaine des quatre jours. Elle accueille 52 élèves.  

L’équipe pédagogique et technique est composée de :

- Agnès de la Casa,  Directrice,

- Sandrine Maia-Ordonez,  professeur

- Sébastien de la casa,  professeur.-

- Isabelle Espariat Agent Territorial Spécialisé des Ecoles Maternelles (ATSEM)

- Marie-T.Perrier, Responsable du restaurant scolaire et de l’hygiène de l’établissement.

 

Pierre SANTIAGO

Lundi 4 septembre

SEMAINE DES QUATRE JOURS A L’ECOLE « MARIA BORRELY »

Aujourd’hui, c’est le grand jour, pour les cinquante-deux élèves de l’école Maria BORRELY.  

La directrice Agnès de la Casa, le nouveau professeur Sébastien de la Casa et l’assistante de l’école maternelle Isabelle Espariat ont préparé avec efficacité et professionnalisme cette rentrée 2017, en tenant compte des nouvelles dispositions.

Le  décret paru le 28 juin 2017, donne la possibilité au directeur académique, sur proposition conjointe de la commune et du conseil d’école, d’« autoriser des adaptations à l’organisation de la semaine scolaire ayant pour effet de répartir les heures d’enseignement hebdomadaires sur huit demi-journées réparties sur quatre jours », sans modifier le temps scolaire sur l’année ou sur la semaine.

Le conseil municipal réuni le 3 juillet, après consultation des parents et du  conseil d’école s’est déclaré favorable pour un retour à la semaine des 4 jours.

Ce choix du retour à la « case départ »  s’est fait surtout en fonction des remarques de la majorité des parents constatant  la fatigue des enfants dans le rythme des 4 jours et demi. Ce fut l’élément clef de la décision.

C’est en toute quiétude, que la rentrée s’est déroulée dans des locaux entièrement rénovés, avec aménagement de toilettes pour les  personnes à mobilités réduites.

Avec 52 élèves répartis en deux classes, il y a fort à faire dans cette école.

En 2016, l’effectif était de 46 enfants. Il y avait deux professeurs pour dispenser l’ensemble des programmes de primaire et d’éveil réparti en  deux classes. Le travail n’a pas été facile.

Quid, cette année avec 6 éléments de plus.

De l’avis de tous, l’ouverture d’une troisième classe parait indispensable pour un enseignement de qualité.

Pierre SANTIAGO

Vendredi 23 juin

AU REVOIR MAÎTRESSE ET MERCI POUR TOUT

Il y avait beaucoup de monde, ce vendredi 23 juin pour fêter, le départ pour une nouvelle vie de Marcelle Escudier, professeur à l’école Maria Borrely de Puimoisson.

Elle a enseigné et imprégné les murs de cet établissement durant 18 années, laissant des stigmates indélébiles.

La cour avait revêtu ses habits de fête pour honorer la fin de ses activités professionnelles.

 

Marcelle a exercé plusieurs décennies à l’éducation nationale. Elle a enseigné à de nombreux  élèves dont certains sont  présents ce soir pour  témoigner leur sympathie et leur amitié.

 

Le conseil municipal, les parents, les grand- parents, la famille, les amis et tous ses collègues de l’académie sont venues saluer l’enseignante et l’amie dévouée et discrète.

Les parents  l’ont remercié chaleureusement pour l’aide et le soutien qu’elle a apporté à tous les écoliers, sans relâche, ne laissant personne sur le trottoir.

 

La directrice Agnès de la casa, aidée des personnels de l’école, de la mairie et des familles  lui avaient  préparé une belle fête.

 

 

C’est entouré de sa dernière classe avec une belle chanson et plein de cadeaux que les festivités ont commencés autour des tables garnies de bonnes choses.

Tous les invités ont levé le verre en souhaitant une bonne retraite.

 

 

 Pierre SANTIAGO

Mardi 13 juin

LE PERMIS PIÉTON ET LE PERMIS INTERNET A L’ECOLE MARIA BORRELY

Pour clore cette année scolaire, Mardi 13 juin,  la professeur des écoles Marcelle Escudier a organisé au sein de l’établissement Maria Borrely une formation pour l’obtention du permis piéton et du permis internet.

Cette sensibilisation destinée à l’ensemble de ses  élèves du  CE2, CM1 et du CM2 était assurée par la gendarmerie de la brigade de Riez.

Pour les plus jeunes, l’enseignement du bon comportement piéton  a consisté à voir et étudier, le respect des feux, les passages protégés lors des traversées de rues, le respect des autres passants, soit les  règles élémentaires pour se déplacer en toute sécurité.

A la fin de cet apprentissage, un contrôle des connaissances a permis  de mesurer le degré d’appropriation de l’enseignement. Tous les candidats ont obtenu leur permis piéton.

Les grands du CM2 ont pour la première fois bénéficié d’une approche rationnelle de l’utilisation d’internet.  

Si pour certains, cela est une découverte, d’autres au contraire en connaissent bien le fonctionnement, mais pas les pièges.

L’apprentissage a servi à mettre en garde les enfants sur les dangers d’internet. 

« Le Permis Internet pour les enfants" est un programme national de prévention pour un usage d’Internet vigilant, sûr et responsable à l’attention des enfants de CM2 et de leurs parents… Le Permis Internet répond donc à une prise de conscience commune : la nécessité d’accompagner les enfants avant de les laisser surfer seul dans l’ère numérique ».

La pédagogie interactive employée leur a donné la possibilité de s’exprimer librement, d’avoir des réponses précises aux questions, d’intégrer les informations en fonctions des niveaux d’apprentissage.

 

L’enseignant-gendarme a su par ses moyens et  techniques pédagogiques intéresser l’ensemble des élèves. Le permis internet a été délivré à tous, après la réussite à l’examen.

 

Pierre Santiago 

Jeudi 6 avril 

Un Carnaval haut en couleurs

Ce jeudi 6 avril,  les enfants de  l’école Maria Borrely ont  fêté carnaval en défilant dans les rues du village en costumes de toutes les couleurs très flashy, au milieu d’un nuage  de confettis. Après avoir paradé, le groupe a  rejoint la place St Eloi, pour faire  le procès de caramantran. La sentence a été irrévocable.  « Il doit être brûlé en place publique ». C’est avec beaucoup de bruits et de cris de joie que le feu a été mis au bûcher.

Une belle matinée récréative pour les enfants et les adultes qui s’est terminée en musiques et en danses. Une réussite pour les professeurs, les bénévoles des activités périscolaires, les animatrices du centre de loisirs et les parents d’élèves.

« On fait Caramantran : Nom masculin provençal, contraction de carême-entrant.
On érige donc en place un caramantran , mannequin bariolé que l’on a fabriqué pendant la période de carnaval. Ensuite, pour clôturer le défilé, la foule déguisée lui fait un procès.
Caramantran est immanquablement condamné à mort et brûlé sur la place publique.
Dans le parler populaire provençal, traiter quelqu'un de caramantran, c'est donc se moquer de ses oripeaux aux couleurs mal assorties..»

 

 

Pierre SANTIAGO

Mercredi 29 mars

 OPERATION « HANDBALLONS-NOUS

Les enfants de l’école primaire Maria Borrely de Puimoisson ont participé au concours « handballons nous » organisé par la ligue Provence Alpes Côte d’Azur à partir de la continuité du  projet   mis en place en 2016 intitulé : « les minots hand’folie  – opération handballons-nous ». 

Suite aux résultats du concours, la commission mixte régionale de l’union sportive de l’enseignement du 1er degré(USEP), l’éducation nationale et ligue Provence Alpes de Handball ont désigné parmi les gagnants du concours les élèves de Puimoisson.

Pour les récompenser, ce mercredi 29 mars 2017, les lauréats ont été invités à assister au match de handball (division 1) du club d’Aix UC face à Cesson qui s’est joué au val de l’Arc à Aix en Provence.

Une vingtaine d’enfants dont 4 élèves de 6ième du collège Maxime Javelly de Riez a assisté  à cette rencontre.

A la fin du match, une soirée récréative attendait tous les enfants.

La professeur des écoles Marcelle Escudier, les animatrices, Marjorie et Isabelle, la bénévole des temps d’activités périscolaires (TAP) Dany ont largement aidé à la réalisation et à la réussite du projet.

Le maire Philippe Coste était présent pour ce déplacement.

Une soirée inoubliable qui s’est terminée tard  dans la nuit.

Pierre SANTIAGO


2016

Dimanche 20 novembre

Jeudi 1er septembre

RENTRÉE DES CLASSES

Pendant les vacances d’été, l’école Maria Borelly  s’est faite belle. Les agents municipaux ont œuvré pour que la rentrée soit agréable pour les enfants et le corps enseignant. 

Les deux classes ont fait le plein avec 47 écoliers. La directrice Agnès De la Casa, Marcelle Escudier professeur des écoles et Isabelle Espariat ATSEM forment l’équipe pédagogique. 

Cette première journée s’est déroulée en toute quiétude.

Elle a pu paraître très  longue pour certains petits écoliers dont c’est la première séparation d’avec la maman. Pour les anciens, les retrouvailles furent des instants de joie et de remise aux jeux rapide, comme s’il n’y avait pas eu d’interruption. 

Les moyens pédagogiques mis à la disposition du corps enseignant correspondent à leur attente. Un second tableau interactif va être installé prochainement. 

Les trois quart des écoliers sont inscrits à la cantine municipale. Celle-ci est  placée sous la responsabilité du maire Philippe Coste et de Marie-Thé Perrier, technicienne de l’hygiène  et de la cantine. 

Les repas sont fournis par un l’établissement extérieur et sont de bonne qualité.

Le maire s’invite parfois à table, ce qui lui permet d’évaluer le degré de satisfaction de la petite clientèle. Une régulation est faite par les responsables dès qu’un problème surgit.

  

DES TRAVAUX INDISPENSABLES.

Lors de ces deux mois d’interruption scolaire d’été, la municipalité a mis « le paquet » pour sécuriser le bâtiment en faisant refaire la moitié de la toiture avec son isolation.  Un gros chantier qui a duré une bonne partie de l’été.

La seconde moitié est prévue aux prochaines vacances ainsi que le changement de toutes les menuiseries. A terme, il y aura moins de déperdition de chaleur, plus d’économie d’énergie et une facture EDF plus raisonnable.

 

Pierre SANTIAGO