SOMMAIRE

2016

- 01 septembre :

- 20 novembre :



2017

Vendredi 23 juin

AU REVOIR MAÎTRESSE ET MERCI POUR TOUT

Il y avait beaucoup de monde, ce vendredi 23 juin pour fêter, le départ pour une nouvelle vie de Marcelle Escudier, professeur à l’école Maria Borrely de Puimoisson.

Elle a enseigné et imprégné les murs de cet établissement durant 18 années, laissant des stigmates indélébiles.

La cour avait revêtu ses habits de fête pour honorer la fin de ses activités professionnelles.

 

Marcelle a exercé plusieurs décennies à l’éducation nationale. Elle a enseigné à de nombreux  élèves dont certains sont  présents ce soir pour  témoigner leur sympathie et leur amitié.

 

Le conseil municipal, les parents, les grand- parents, la famille, les amis et tous ses collègues de l’académie sont venues saluer l’enseignante et l’amie dévouée et discrète.

Les parents  l’ont remercié chaleureusement pour l’aide et le soutien qu’elle a apporté à tous les écoliers, sans relâche, ne laissant personne sur le trottoir.

 

La directrice Agnès de la casa, aidée des personnels de l’école, de la mairie et des familles  lui avaient  préparé une belle fête.

 

 

C’est entouré de sa dernière classe avec une belle chanson et plein de cadeaux que les festivités ont commencés autour des tables garnies de bonnes choses.

Tous les invités ont levé le verre en souhaitant une bonne retraite.

 

 

 Pierre SANTIAGO

Mardi 13 juin

LE PERMIS PIÉTON ET LE PERMIS INTERNET A L’ECOLE MARIA BORRELY

Pour clore cette année scolaire, Mardi 13 juin,  la professeur des écoles Marcelle Escudier a organisé au sein de l’établissement Maria Borrely une formation pour l’obtention du permis piéton et du permis internet.

Cette sensibilisation destinée à l’ensemble de ses  élèves du  CE2, CM1 et du CM2 était assurée par la gendarmerie de la brigade de Riez.

Pour les plus jeunes, l’enseignement du bon comportement piéton  a consisté à voir et étudier, le respect des feux, les passages protégés lors des traversées de rues, le respect des autres passants, soit les  règles élémentaires pour se déplacer en toute sécurité.

A la fin de cet apprentissage, un contrôle des connaissances a permis  de mesurer le degré d’appropriation de l’enseignement. Tous les candidats ont obtenu leur permis piéton.

Les grands du CM2 ont pour la première fois bénéficié d’une approche rationnelle de l’utilisation d’internet.  

Si pour certains, cela est une découverte, d’autres au contraire en connaissent bien le fonctionnement, mais pas les pièges.

L’apprentissage a servi à mettre en garde les enfants sur les dangers d’internet. 

« Le Permis Internet pour les enfants" est un programme national de prévention pour un usage d’Internet vigilant, sûr et responsable à l’attention des enfants de CM2 et de leurs parents… Le Permis Internet répond donc à une prise de conscience commune : la nécessité d’accompagner les enfants avant de les laisser surfer seul dans l’ère numérique ».

La pédagogie interactive employée leur a donné la possibilité de s’exprimer librement, d’avoir des réponses précises aux questions, d’intégrer les informations en fonctions des niveaux d’apprentissage.

 

L’enseignant-gendarme a su par ses moyens et  techniques pédagogiques intéresser l’ensemble des élèves. Le permis internet a été délivré à tous, après la réussite à l’examen.

 

Pierre Santiago 

Jeudi 6 avril 

Un Carnaval haut en couleurs

Ce jeudi 6 avril,  les enfants de  l’école Maria Borrely ont  fêté carnaval en défilant dans les rues du village en costumes de toutes les couleurs très flashy, au milieu d’un nuage  de confettis. Après avoir paradé, le groupe a  rejoint la place St Eloi, pour faire  le procès de caramantran. La sentence a été irrévocable.  « Il doit être brûlé en place publique ». C’est avec beaucoup de bruits et de cris de joie que le feu a été mis au bûcher.

Une belle matinée récréative pour les enfants et les adultes qui s’est terminée en musiques et en danses. Une réussite pour les professeurs, les bénévoles des activités périscolaires, les animatrices du centre de loisirs et les parents d’élèves.

« On fait Caramantran : Nom masculin provençal, contraction de carême-entrant.
On érige donc en place un caramantran , mannequin bariolé que l’on a fabriqué pendant la période de carnaval. Ensuite, pour clôturer le défilé, la foule déguisée lui fait un procès.
Caramantran est immanquablement condamné à mort et brûlé sur la place publique.
Dans le parler populaire provençal, traiter quelqu'un de caramantran, c'est donc se moquer de ses oripeaux aux couleurs mal assorties..»

 

 

Pierre SANTIAGO

Mercredi 29 mars

 OPERATION « HANDBALLONS-NOUS

Les enfants de l’école primaire Maria Borrely de Puimoisson ont participé au concours « handballons nous » organisé par la ligue Provence Alpes Côte d’Azur à partir de la continuité du  projet   mis en place en 2016 intitulé : « les minots hand’folie  – opération handballons-nous ». 

Suite aux résultats du concours, la commission mixte régionale de l’union sportive de l’enseignement du 1er degré(USEP), l’éducation nationale et ligue Provence Alpes de Handball ont désigné parmi les gagnants du concours les élèves de Puimoisson.

Pour les récompenser, ce mercredi 29 mars 2017, les lauréats ont été invités à assister au match de handball (division 1) du club d’Aix UC face à Cesson qui s’est joué au val de l’Arc à Aix en Provence.

Une vingtaine d’enfants dont 4 élèves de 6ième du collège Maxime Javelly de Riez a assisté  à cette rencontre.

A la fin du match, une soirée récréative attendait tous les enfants.

La professeur des écoles Marcelle Escudier, les animatrices, Marjorie et Isabelle, la bénévole des temps d’activités périscolaires (TAP) Dany ont largement aidé à la réalisation et à la réussite du projet.

Le maire Philippe Coste était présent pour ce déplacement.

Une soirée inoubliable qui s’est terminée tard  dans la nuit.

Pierre SANTIAGO


2016

Dimanche 20 novembre

Jeudi 1er septembre

RENTRÉE DES CLASSES

Pendant les vacances d’été, l’école Maria Borelly  s’est faite belle. Les agents municipaux ont œuvré pour que la rentrée soit agréable pour les enfants et le corps enseignant. 

Les deux classes ont fait le plein avec 47 écoliers. La directrice Agnès De la Casa, Marcelle Escudier professeur des écoles et Isabelle Espariat ATSEM forment l’équipe pédagogique. 

Cette première journée s’est déroulée en toute quiétude.

Elle a pu paraître très  longue pour certains petits écoliers dont c’est la première séparation d’avec la maman. Pour les anciens, les retrouvailles furent des instants de joie et de remise aux jeux rapide, comme s’il n’y avait pas eu d’interruption. 

Les moyens pédagogiques mis à la disposition du corps enseignant correspondent à leur attente. Un second tableau interactif va être installé prochainement. 

Les trois quart des écoliers sont inscrits à la cantine municipale. Celle-ci est  placée sous la responsabilité du maire Philippe Coste et de Marie-Thé Perrier, technicienne de l’hygiène  et de la cantine. 

Les repas sont fournis par un l’établissement extérieur et sont de bonne qualité.

Le maire s’invite parfois à table, ce qui lui permet d’évaluer le degré de satisfaction de la petite clientèle. Une régulation est faite par les responsables dès qu’un problème surgit.

  

DES TRAVAUX INDISPENSABLES.

Lors de ces deux mois d’interruption scolaire d’été, la municipalité a mis « le paquet » pour sécuriser le bâtiment en faisant refaire la moitié de la toiture avec son isolation.  Un gros chantier qui a duré une bonne partie de l’été.

La seconde moitié est prévue aux prochaines vacances ainsi que le changement de toutes les menuiseries. A terme, il y aura moins de déperdition de chaleur, plus d’économie d’énergie et une facture EDF plus raisonnable.

 

Pierre SANTIAGO