Les actions de la municipalité entre 2014 & 2020

Ce qui a été réalisé depuis les dernières élections municipales :

Les espaces collectifs, les rues sont devenues agréables à arpenter. Les mauvaises herbes ont été coupées, les détritus ramassés, les nids de poules rebouchés.

Aujourd'hui, les places, les rues et les calades font l'objet d'un entretien régulier. La fontaine bâtie pendant la seconde guerre mondiale, dans la rue principale ne fonctionnait plus depuis deux ans. Elle a été remise en état gracieusement par Mr Abdé Kablout, patron du "Café des Arts".


L'école a bénéficié de travaux de réaménagement et de rafraîchissement en fonction de la demande du corps enseignant. Merci à Mr Allec qui a bénévolement repeint les locaux.

La mairie s'est dotée d'un tracteur assurant plusieurs fonctions comme le portage de lourdes charges, le débroussaillage, le chasse neige tec...

La municipalité a fait acquisition d'un panneau numérique fixé sur le mur de l'hôtel de ville. Il donne   journellement toutes les informations nécessaires aux habitants comme aux touristes.

D'autres chantiers, plus ambitieux sont prévus:

L'aménagement des rues, des chemins, des réseaux d'eau et d'assainissement. L'enfouissement des lignes électriques, les vestiaires du stade, la rue principale.


Les travaux et investissements engagés par la municipalité


2019

LES CONTENEURS ENTERRES

Cette année 2019, le paysage de Puimoisson continue de s’embellir et se mettre au gout du jour avec la mise en place d’un nouveau système  de collecte des déchets. Les conteneurs enterrés sélectifs.

Pour la DLVA, soucieuse de l’environnement et  initiatrice du programme, la gestion des déchets est l’une de ses principales priorités.

Trois  sites, bien en vue sont à la disposition des habitants du village.

Le plus important se trouve  sur les aires, le second sur la route de Valensole près du cimetière et le troisième sur la place de St Éloi.

Ces deux derniers sont uniquement consacrés aux déchets ménagers.

Le site des aires comprend plusieurs conteneurs: Un pour les ordures ménagères, un pour les  emballages recyclables en vrac, (bouteilles plastiques, papiers, cartons), un pour les journaux, revues et magazines et le dernier pour le tri du verre.

Chaque conteneur est identifié.

Celui de la place St Eloi a nécessité une redéfinition du lieu d’implantation vu les ennuis techniques rencontrés et un gros travail de terrassement a été indispensable compte tenu  de la structure du sol.

Les avantages apportés par  ces nouvelles dispositions sont :

- un équipement discret, pratique et accessible..

- une bonne intégration dans le paysage.

- une meilleure hygiène

Et pour le village, l’arrêt de la disparition des conteneurs à roulettes.

Cet équipement représente un fort investissement pour la DLVA. et la commune.  Le cout de l’installation s’élève à 36 000 euros.

Pierre SANTIAGO

NOTRE DAME DE BELLEVUE PREND L’EAU

Aujourd’hui de gros travaux de rénovation sont entrepris pour la sauver. L’ensemble la bâtisse a bénéficié d’une refonte complète de la toiture avec remplacement des bois de charpente. Tout a été refait avec les mêmes tuiles, à l’identique. Actuellement, le bâtiment est hors d’eau.

Ces travaux ont été financés en grande partie par le fond départemental d’appui aux communes (FODAC), par le budget d’investissement de la commune et par un don de 5000 euros effectué par l’association les amis de la chapelle de Notre Dame de Bellevue dont les principales chevilles ouvrières sont Huguette Blanc, Lilly Testanière, Andrée Manent et Yvette David.         

Reste maintenant, à réparer les dégâts intérieurs causés par les ruissellements de l’eau et remettre en état les mobiliers.

Notre Dame de Bellevue est sauvée des eaux. 

Pierre SANTIAGO


2018

Rénovation de la route de Riez

LIFTING TOTAL DES RUES ET DES BÂTIMENTS PUBLICS

Trop longtemps oubliés, les rues, les bâtiments publics et les places du village se refont une beauté.

Outre le maintien des tâches quotidiennes de propreté et d’hygiène, la municipalité se doit d’être projective dans l’avenir de la cité.

Face aux vastes projets élaborés, elle n’a de cesse de rechercher les moyens financiers pour les réaliser dans un souci d’épanouissement du village et du bien vivre de ses habitants.

A ce jour, plusieurs programmes sont terminés, certains en cours de réalisation et d’autres font l’objet d’études et de réflexions.

La suppression de la poste de Puimoisson a été un choc pour la population. Avant dernier bastion de la présence de l’état dans la commune avec l’éducation nationale, la municipalité a résisté et a décidé avec les responsables de la poste, de maintenir le service en créant au sein de la mairie  un bureau postal communal malgré l’exiguïté des locaux. Ce dernier  répond aux besoins fondamentaux des usagers.

Parmi les gros chantiers entrepris, celui de la rénovation des voiries, des réseaux d’eau, de l’assainissement, de l’éclairage public a démarré en 2015 et se poursuit à ce jour. (Voir Archives)

L’entrée sud du village a bénéficié en premier de cette profonde rénovation, la finalisation des travaux est programmée dans le courant du premier semestre en 2017.

Ce lieu a été entièrement revu et corrigé, à tous les niveaux.

Les réseaux d’eau, d’assainissement, de téléphone, des lignes électriques, de l’éclairage ont fait l’objet d’un immense renouvellement. Tous  ces systèmes datant des années 40 étaient devenus obsolètes.

 

Aujourd’hui, de beaux candélabres agrémentent et illuminent l’entrée du village, les lignes électriques sont enfouies, la place des aires est éclairée, des trottoirs élargis et sécurisés à hauteur de l’école, ont été aménagés.

INSTALLATION  D’UN DÉFIBRILLATEUR  AU CŒUR DU VILLAGE.

 

Plus de 50000 personnes meurent chaque année d’un arrêt cardiaque. Pour lutter contre ce fléau grandissant lié au stress, à la sédentarité, à l’alimentation et au vieillissement, la municipalité a pris la décision de doter la commune d’un défibrillateur automatisé externe (DAE), meilleur moyen de prévenir les décès brutaux.

Tout le monde peut être victime dun arrêt cardiaque nimporte où, à n’importe quel moment et dans nimporte quel lieu. Chaque seconde compte dans cette urgence.

Le défibrillateur(DAE) est un appareil portable dont le rôle est d'analyser l'activité du cœur d'une personne en arrêt cardio-respiratoire. Son utilisation est très simple. Il est  entièrement automatisé, les consignes sont données sur écran et une voix guide lusager à chaque étape de son geste durgence.

La personne qui apporte son concours, peut l’utiliser sans avoir aucune crainte d’effectuer une manipulation malheureuse.

Cet appareil  permet après analyse de délivrer une décharge électrique ou défibrillation et faire repartir le cœur et ainsi augmenter les chances de survie de la victime.

Le défibrillateur est mis à la disposition du public en cas d’urgence. Il est installé au cœur du village, sur le mur de l’hôtel de ville sous le panneau lumineux d’informations. Il est repérable de jour comme de nuit. Le financement de cet appareil s’est fait avec le soutien de la fondation CNP Assurances.

 

Le défibrillateur : un dispositif accessible à tous

Dans le cadre de l’achat et  d’une sensibilisation au défibrillateur cardiaque, le maire Philippe Coste a missionner J.L Touchard pour mener à bien le dossier.

Dans un premier temps  l’ensemble du personnel communal déjà formé à cette pratique a bénéficié d’une réactualisation au nouveau dispositif et d’une révision des  trois gestes qui sauvent.

Dans un deuxième temps, il sera fait appel aux personnes volontaires de la commune  pour apprendre  et se familiariser à la manipulation  de l’appareil. En fonction du nombre de personnes intéressées, plusieurs sessions d’apprentissage seront  organisées.

 

Connaitre les trois gestes qui sauvent :

Appeler les secours, faire le 15,

Pratiquer un massage cardiaque, 

Défibriller le cœur. 

 

Pierre SANTIAGO 

LES FAÇADES DU BÂTIMENT SCOLAIRE TERMINÉES

Dernier service de l’état présent dans le village de Puimoisson, l’école publique « Maria Borrely » fait l’objet depuis 2014, d’une attention particulière  de la part de la municipalité en matière de rénovation et de sécurisation des lieux.

L’immeuble abritant le groupe scolaire date des années 1890. Il accueille aussi,  la salle polyvalente des activités associatives et communales, la cantine scolaire et le centre de loisirs.

«Maria Borrely» est une véritable école rurale, qui ne manque pas à ce jour de moyens pédagogiques ou humains, grâce au travail sérieux du corps enseignant et la collaboration  étroite avec la mairie.

L’effectif des écoliers est stable. Trois classes couvrent l’ensemble du programme de primaire.

Le maire Philippe Coste engage annuellement de gros  travaux  afin de rendre ce bâtiment agréable pour les écoliers, les professeurs et tous les utilisateurs.

Hormis l’entretien quotidien, cette structure a bénéficié au cours de ces cinq dernières années de réfections indispensables à sa pérennité. La mise aux normes électrique, l’aménagement d’isolation thermique et phonique,  la création d’un accès aux personnes à mobilité réduites  ont répondu de manière urgente à la survie de l’école, au confort des utilisateurs et à leur sécurité.

INAUGURATION OFFICIELLE DE LA BORNE DE RECHARGE POUR VOITURE  ÉLECTRIQUE

 

C’est par une belle journée ensoleillée, mais  glaciale que le maire Philippe Coste a accueilli dans les murs de l’hôtel de ville les participants à l’inauguration de la borne de recharge pour véhicule électrique.

 

Cette manifestation s’est déroulée en présence de Mme Fabienne Ellul, sous-préfète de Forcalquier, de René Massette, président du Syndicat d’énergie (SDE04) et président du Conseil Départemental, de Jean-Denis Daumas vice-président de la DLVA, de Jérôme Cicile, représentant Mme Gaëlle Rebec directrice régionale de l’agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie (ADEME),  de Mme Danièle Urquizar conseillère départementale, des représentants des communes voisines et de la population.

 

Après  avoir salué l’assemblée, le maire a donné la parole à Mme Maryline Féraud, chargée du développement et de la communication pour une présentation du réseau et de la dynamique porté par le SDE04.

Cette dernière a abordé de manière didactique les différents points en présentant tout d’abord un plan sur la localisation géographique des 61 bornes électriques implantées qui créent un véritable maillage sur le département.

Elle a cité les principaux objectifs poursuivis : « le développement d’une énergie propre, la réduction des gaz à effet de serre, un département qui a besoin de renforcer son attractivité, des résidents en demande de service, etc ».

 

Elle a souligné l’évolution très favorable des véhicules électriques, plus de 320 unités   immatriculées dans les AHP, et situé le SDE comme un véritable service public, opérateur d’infrastructure de recharge exploitant un réseau de bornes.

La conclusion de son intervention a porté sur la transition énergétique et la lutte contre la pollution. Puis le maire a invité l’assemblée à se rendre à l’emplacement de la borne.  La municipalité adhère totalement aux objectifs du SDE, soutient le développement durable afin de contribuer à la réduction des gaz à effet de serre et à la lutte contre la pollution.

Cette innovation renforce des mesures déjà prises par la commune de Puimoisson, à savoir des investissements réguliers dans le cadre de la maîtrise de l'énergie. Les intervenants ont pris tour à tour la parole pour situer leur implication dans cette démarche sur les  enjeux environnementaux, économiques et sociétaux. La borne de couleur verte et bleue a été érigée, sur la place de St Eloi à proximité de la mairie. Le choix de son emplacement et de son installation a été murement réfléchi par les responsables (SDE et commune).

Pour l’usager, l’accès est facile et ne nécessite  pas de manœuvres intempestives. Le stationnement est bien identifié, matérialisé comme étant réservé aux VÉ. Ce dispositif  peut alimenter deux voitures simultanément. Trente minutes sont nécessaires pour faire le plein. Cette borne a été financée par le SDE04, l’ADEME, le Conseil Départemental, la DLVA,  et la commune. Il faut savoir, comme l’a précisé le président René Massette, après avoir félicité le personnel du SDE pour le travail accompli, que la mise en place d’une borne accélérée se chiffre à 11500 euros et à 40000 euros la borne rapide. Le cout de l’investissement pour l’ensemble des  61 bornes s’élève à 1million d’euros.

Madame la sous-préfète Fabienne Ellul a procédé au coupé du ruban officiel accompagné de tous les financeurs. Une démonstration de charge a été effectuée sur un véhicule électrique par un  technicien du SDE.

Pour clore la cérémonie, le SDE04 et la municipalité ont convié l’assemblée à un vin d’honneur. 

 

Pierre SANTIAGO

 RÉNOVATION DU CLOCHER DE L’ÉGLISE SAINT MICHEL

 

Après quelques  soucis de procédures administratives, de négociations avec différents architectes qui ont duré «un certain temps», les travaux de rénovation du clocher (XVIe)  de l’église St Michel ont enfin débuté ce lundi 11 juin.

Le chantier a commencé par la mise en place d’un immense échafaudage ceinturant l’ensemble de la structure du clocher. Ce dispositif érigé par une entreprise spécialisée (CFE) permet aux intervenants d’œuvrer en toute sécurité et les riverains et les passants d’être protégés d’éventuelles chutes de pierres ou de gravas.

 

A la jonction de la religion, des arts sculpturaux et picturaux, de l’histoire de France et de celle de la commune, l’église St Michel (XIe) porte en elle, gravé à jamais, toutes les époques traversées. Celles-ci peuvent se lire sur ses murs. Les vieilles pierres témoignent de son évolution dans les siècles passés.

Tout au long de son existence, ce monument a subi différentes modifications.

Sans reprendre toute la genèse, les derniers travaux entrepris par la municipalité responsable de cet édifice datent du début des années 1990 avec la réfection de la toiture ainsi que la mise en place de clés de renfort sur les piliers extérieurs. Le conseil régional d’alors, avait contribué à subventionner largement le coût des travaux. Le conseiller Henri Couillot était chargé du dossier.

 

 

 

Aujourd’hui, le clocher s’effrite, se dégrade, présente un danger, et demande une rapide intervention de remise en l’état.

L’horloge ne fonctionne plus et doit être réparée. La porte d’entrée nécessite une sérieuse rénovation. Le coût total des travaux a été évalué à 80000 euros.

Les finances communales ne permettent pas la prise en charge totale du coût de cette opération.

Le maire Philippe Coste a de ce fait sollicité tous les partenaires.

 

La Fondation du patrimoine participe à hauteur de 10500€.

La Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) subventionne à 14900€.

Le conseil départemental à 7400£.

De plus, la fondation du patrimoine et la commune ont lancé une souscription, pour faire appel à la générosité des particuliers et des entreprises. Ceux-ci ont été très généreux car cette souscription a permis de récolter 19410€.

Le résultat témoigne de l’attachement de l’ensemble du village à cet édifice.

L’église St Michel, et le parvis, place de St Eloi représentent l’âme du village. 

La restauration de ce patrimoine dépasse largement les enjeux cultuels.

Si elle assure la continuité des missions auprès des paroissiens, elle permet d’offrir à tous les visiteurs un témoignage des siècles d’histoire.

Deux entreprises interviennent actuellement sur le chantier. La société AMAK de Roquevaire est chargée de trois lots de travaux : Maçonnerie, Zinguerie Menuiserie, et l’établissement Plaire de Sisteron a la maitrise de l’horlogerie.

La conseillère municipale Dany Dubois chargée de ce dossier suit de très près l’évolution des travaux dont la fin est prévue au mois de septembre.

 

Pierre SANTIAGO

 


2017

CRÉATION D’UN ESPACE CINÉRAIRE

Le cimetière est la demeure de tout le monde, C’est le lieu du souvenir et du  recueillement, dépositaire de la  mémoire collective, chargé de l’histoire des « gens d’ici ». Il fait partie  des  monuments  historiques.

Pour que chaque citoyen ait le choix de sa sépulture, le conseil municipal sur proposition du maire Philippe Coste a décidé d’aménager un espace cinéraire  au sein même du petit cimetière communal.

Erigé, avec des accessoires de qualité, dans un espace bien aménagé, celui-ci se compose de :

Un columbarium  en marbre fait  de deux parties de 10 cases.

Un jardin du souvenir, dédié à la dispersion des cendres.

Un olivier, l’arbre du souvenir,

Une stèle en marbre rose qui permet de graver les épitaphes des défunts dont les cendres ont été dispersées.

Une  table pour le support de l’urne,  le temps des cérémonies, avant le dépôt dans le columbarium ou de dispersion.  

Deux bancs de recueillements.

Les familles pourront déposer les urnes, ou répandre les cendres de leurs défunts, s’y recueillir, dans le respect et la dignité.

Les élus, le personnel communal et l’entreprise Granimond ont œuvré à la conception et la réalisation de cet édifice aidé financièrement par le conseil départemental.

Cet ouvrage appartient au domaine public et sera entretenu par la commune.

Pierre SANTIAGO

LA ROUTE DE L’ENTRÉE SUD DU VILLAGE ENFIN TERMINÉE.

Il a fallu patienter plusieurs décennies et deux ans et demi de travaux pour voir la portion de route de l’entrée sud du village, sécurisée et agréablement carrossable. Ce projet a nécessité beaucoup d’encre, de négociations et de discussions.

 

Les travaux ont porté sur la remise à neuf de tous les réseaux et compteurs d’eau, de l’assainissement, du téléphone, des lignes électriques aériennes, de l’éclairage public avec la mise en place de candélabres à économie d’énergie.

 

La création et la réfection intégrale des trottoirs de toute la zone, avec mise en sécurité de l’espace scolaire ont complété l’agencement.

Un immense chantier pour lequel la municipalité a redoublé d’effort au jour le jour afin de mettre en phase les nombreux intervenants.

Cette rénovation très attendue dans le village, a été réalisée par la DLVA, le conseil départemental et le syndicat départemental des énergies.

De nombreuses entreprises ont été nécessaires pour concrétiser le programme de rajeunissement et de modernisation.

Les derniers travaux ont consisté à raboter la chaussée sur 500 mètres de long et sur plusieurs centimètres de profondeur pour effacer toutes les bosses avant de terminer par un revêtement tout neuf.

Depuis quelques jours, la route a été matérialisée, les passages pour piétons refaits et signalés et un large coupe-vitesse à hauteur de l’école créée.

Les futurs travaux concerneront l’entrée nord du village et nécessiteront un égal investissement de la part de la municipalité et de ses partenaires.

La réfection de cette seconde portion de route viendrait clore le projet initial, renforcerait la sécurité et embellirait la traversée du village.

In fine, ces travaux permettront d’atteindre les objectifs et résoudre les problèmes de ruissellement des eaux de pluie, la vitesse excessive et la sécurité des piétons.

 

Pierre SANTIAGO


2016

INAUGURATION DE L’AIRE DE SERVICES POUR CAMPING-CARS

                                                                                    « LES LAVANDINS »

Afin d’accueillir agréablement et efficacement les camping-caristes de plus en plus nombreux chaque année à stationner sur la place St Eloi, la municipalité a décidé de créer une aire de services  et de stationnement pour ces touristes itinérants en lieu et place de l’ancien camping municipal devenu obsolète, désuet et budgétivore.

Samedi 22 octobre en présence de maires du canton (Jean marie Bourgeac de St Croix du Verdon, Jean-Luc Zerbone  d’Allemagne en Provence, Henri Couilliot conseiller municipal de St Julien D’Asse, chargé de missions auprès de la région, Daniel Richaud président du Camping-Cars Club de Digne les bains, (CCC) et d’un public venu en nombre a eu lieu l’inauguration de l’aire de services baptisée  « Les Lavandins ».

Cet espace d’accueil est  ouvert depuis le début septembre et  compte déjà un certain nombre de clients.

D’une capacité de 40 places de stationnement, les camping-caristes bénéficient d’une palette de prestations.  Une borne de services d’eau potable, un dispositif de vidange des eaux usées, des containers de tri sélectif, le WIFI. La distribution d’électricité en libre-service sera fonctionnelle dès l’an prochain.

Entièrement autonome, cette aire de services a répondu aux attentes des premiers utilisateurs, qui n’ont pas manqué de faire part à la municipalité des points positifs du lieu. (Facilites d’accès, cadre agréable, pas de difficultés d’utilisation de la borne de services, paiement par carte bleue, caméra de surveillance, etc...)

Ils ont émis également des  suggestions, des  idées pour l’amélioration de l’accueil et des prestations offertes.

Dans son discours, le maire, Philippe Coste, a remercié toutes les personnes présentes, dont les financeurs du programme : DLVA et conseil régional, les entreprises ayant effectué les travaux, le Camping-cars club de Digne les bains pour ses précieux conseils, les employés municipaux, les élus pour leurs participation au projet. Un accessit particulier a été décerné au maire adjoint Emile Tagliaferri pour sa pugnacité dans  l’aboutissement des objectifs.

Comme le veut la tradition, le coupé du ruban tricolore  a été pratiqué par le premier équipage camping-caristes (Claudine Mojicato, et Alain Féraud) détenant  le premier ticket de paiement délivré par l’automate du site.

Un vin d’honneur, accompagné d’un buffet a clos cette cérémonie.

Le « Café des Arts » a pour cet événement participé à agrémenter la table en offrant une série de belles pizzas.

Pour tous renseignements : 04 92 74 54 01

 

Pierre SANTIAGO

ASPIRATEUR A FEUILLES

Les feuilles mortes se ramassent à l'aspirateur.

C'est l'automne. La saison où les arbres perdent leur parure. Cette année, la municipalité a décidé d'économiser le temps de ses agents communaux en se dotant d'un aspirateur de feuilles.

La place Saint Eloi, la cour de l'école, et autres ne seront plus envahies comme chaque automne par les feuilles des micocouliers, des platanes qui forment au sol, un tapis épais.

Le maire Philippe Coste et l'adjoint aux travaux Emile Tagliaferri ont réceptionné la machine et participé activement à sa mise en route.

Les employés municipaux sont très satisfaits de cette acquisition. Depuis lundi, ces deux agents s'approprient l'outil afin d'être performant.

Les démonstrations de l'engin sur la place, font l'objet d'un spectacle pour les riverains qui ne sont pas avares de commentaires et de conseils.

AMÉNAGEMENT DU BOULODROME

En France,quel est le village qui ne détient dans son patrimoine un espace, une place, un terrain où se niche un boulodrome ?

La place Saint Eloi, dans toute son envergure, a longtemps servi de terrain de pétanque. Avec le nombre sans cesse croissant de véhicules manœuvrant sur la place, les joueurs ont éprouvé le besoin de créer et de matérialiser une aire de jeux avec l'aval de la mairie.

C'est au début des années soixante-dix, que l'emplacement le plus approprié, l'angle de la place, face au "Café des Arts" fut choisi d'un commun accord entre les bénévoles et la municipalité;

Pour mémoire, à cette époque, le président de l'association des jeux de boules, était Jo Persini, également patron du Café des Arts. Il va sans dire que cette création a été bien perçue par l'ensemble des pétanqueurs et de la population. Cet espace de jeux très sollicité par tous les temps reçoit régulièrement des soins spécifiques (balayage de feuilles mortes, vérification de l'éclairage, ramassage des bouteilles de bière ou d'alcool vides tec...)

Le boulodrome n'est pas un lieu clos et tout un chacun peut l'utiliser à loisirs. Lors de chaque grand concours, les responsables de l'association préparent, fignolent le terrain en ratissant et en égalisant le fameux grain de riz, produit indispensable à une bonne tenue de la boule. De plus, ce boulodrome est équipé pour des parties nocturnes.

Depuis le début du mois de mai, les employés municipaux ont installé et fixé des poutres sur le pourtour du terrain en veillant à la parfaite symétrie du rectangle et à la stabilité des matériaux. Des bancs nouvellement achetés viendront meubler le lieu et permettront aux visiteurs de suivre les parties à l'ombre des micocouliers.

En dehors du jeux de boules, cet aire est importante, car elle abrite une multitude d'activité comme : me marché de Noël, les vide greniers, les expositions picturales etc...

 

Pierre Santiago

Réfection totale des réseaux de l'eau et de l'assainissement.

Enfouissement des lignes électriques et mise en place de lampadaires design.

Création d'un trottoir à l'entrée sud du village.

 

Il y a bien "des lunes et des lunes" que la commune n'avait pas connu de tels remue-ménages.

Depuis DATE, l'entrée sud du village est en pleine effervescence. Elle est fortement animée par une noria de camions, d'engins de chantiers, de machines à défoncer la chaussée, de plusieurs tonnes d'agrégats stockés dans le champs d'en face.

Le but de ces travaux est la réfection totale des réseaux de l'eau et  de l'assainissement, l'enfouissement des lignes électriques avec mise en place de lampadaires design ainsi que la création d'un trottoir qui rendra plus fonctionnelle, plus harmonieuse et agréable cette entrée du village. Les équipes de la DLVA et celle du SDE (Syndicat Départemental d’Électrification) ont mis le paquet.

Elles bouleverse le quotidien des riverains et des véhicules de passage, avec la mise en place d'un feu rouge pour une circulation alternée de l'artère principale.

Ce projet d'amélioration de la qualité de vie des administrés et du développement de l'urbanisme du village a fait l'objet de plusieurs études. Pour en arriver là, la municipalité a bâti de solides dossiers argumentés, bien ficelés.

Puis, elle est partie à la recherche de subventions pour voir enfin la concrétisation de la démarches. Ce travail a demandé deux années de réunions, de calculs, de négociations pour faire le choix du projet et harmoniser les différents corps d'état.

Ces travaux de rénovation et de création de nouveaux espaces entraînent beaucoup de modifications. De profondes tranchées sont nécessaires pour faire passer tous les réseaux indispensables. Ces terrassements de la chaussée engendrent un énorme cubage de gravats que la municipalité a récupéré pour réaménager et renforcer le chemin d'exploitation de la station d'épuration, défoncé par les intempéries et le passage de différents engins agricoles.

 

Pierre Santiago


2015

Réfection du cimetière

Depuis quelques jours, les employés communaux s'affairent à remettre en état une partie du mur d'enceinte du cimetière qui se détériore de plus en plus suite aux assauts du temps. Celui-ci laisse entrevoir une large plaie béante dont les pierres constituants l'édifice sont à terre ainsi que l'ensemble des enduits désagrégés.

Ce chantier prendra un certain temps vu l'ampleur de la consolidation qui est à effectuer.

Suite...



2014

Nettoyage des fontaines

Mardi 10 juin 2014

Pour redonner un peu de lustre à nos lavoirs, Dany Dubois, conseillère municipale, a invité la population au coup de main pour vider, récurer, nettoyer les bassins remplis d'immondices.

Suite...


Rénovation des deux portails

Sous l'impulsion de la conseillère municipale Dany Dubois, aidée des conseils avisés du maire Philippe Coste, un chantier de rénovation a été mis en place. Les habitants, motivés par la sauvegarde du site ancien, étaient les bienvenus. Un long travail minutieux a été engagé.

Suite...