2020

ÉLECTIONS MUNICIPALES DU 15 MARS 2020

ÉLECTIONS MUNICIPALES DU 28 JUIN 2020  2ème tour


Lundi 17 février

 PHILIPPE COSTE PRÉSIDE SON  DERNIER CONSEIL MUNICIPAL          

Dernièrement, Philippe Coste, maire Puimoisson depuis 2014, a présidé  son soixante-dixième et dernier conseil municipal.

L’ordre du jour portait principalement sur : le projet du PLU, le Contrat départemental de solidarité territorial et la Fondation Arnaud.

Pour cette ultime séance, la population a fait le déplacement. Une première en six ans. Il y avait « foule » dans la salle du conseil, venu témoigner de la  sympathie à la mandature sortante menée par Philippe Coste

Comme l’a formulé une participante en aparté : «Je suis venue pour remercier et dire au revoir à notre maire, lui témoigner toute ma reconnaissance.. Je regrette profondément qu’il ne se représente pas ».

Philippe Coste a ouvert le débat en remerciant, l’assemblée d’être venue en nombre et soulignait non sans émotion, le plaisir de présider ce dernier conseil.

A l’issue des délibérations, une discussion à « bâton rompu » s’est instaurée ou  tout un chacun a pu exprimer ses ressentis, ses émotions sur le déroulement de la mandature 2014-2020.

La fonction de maire compte beaucoup pour les citoyens surtout dans une petite commune. Celui-ci, est saisi pour toutes les situations problèmes de la sphère publique et/ou privée. Le citoyen, lui fait porter « toutes les casquettes ». Souvent, le maire est un enfant du pays, il connait la genèse de son village,  ses administrés, avec leurs tempéraments, avec leurs grandes et petites histoires.

Premier magistrat, le citoyen le sollicite 24h/24. Il devrait  être 365 jours debout « sur le pont» et  présent à toutes les manifestations.

Le chemin tracé par Philippe Coste n’est pas prêt de s’éteindre. Il a su faire vivre sa  commune, la dynamiser et avec l’appui des  investissements de l’état. Au cours de ces  années, l’école communale a failli disparaitre en même temps que la poste. Il a développé énormément d’énergie pour conserver au mieux le service public présent dans le village.

Il a su motiver, aménager, restaurer, créer pour faire vivre les richesses de Puimoisson et donner l’envie de s’arrêter et de  visiter.

A la fin de la séance, Philippe Coste a pris la parole pour exprimer ses remerciements aux conseillers municipaux ainsi qu’à l’ensemble des personnels communaux. « J’ai été très heureux d’œuvrer pour la collectivité. Ça s’est bien passé, on a fait beaucoup de choses en six ans, avec des moyens limités. On peut être fière de laisser une commune, en bon état de marche, avec un budget excédentaire ».

Pierre SANTIAGO

 

Samedi 25 janvier

DES VŒUX ET UN AU REVOIR CHARGES D’ÉMOTION

 

Les vœux de la municipalité ont eu lieu ce samedi 25 janvier dans la salle communale pleine à « craquer » devenue exiguë pour recevoir tous les  invités. Cette année 2020 est particulière, c’est la fin de la mandature du maire Philippe Coste qui souhaite ne plus se représenter comme il l’a annoncé il y a quelques mois. «Comme vous le savez, il n’y aura pas de saison2 »

Entouré des membres du conseil municipal, il a salué l’assemblée et souhaité la bienvenue à tous les responsables des institutions et associations, à toutes les personnalités  civiles, militaires et religieuses ainsi qu’à  la population venue en grand nombre.

 

Dans son discours, le maire a annoncé qu’il ne ferait pas un listing «fastidieux et pompeux » de tout ce qui a été réalisé au cours de sa mandature.

Il informe l’assemblée qu’un fascicule est mis à disposition, qui relate l’essentiel des différentes créations, rénovations et aménagements effectués sur la commune au cours de ces six dernières années.

Il se limite à rappeler les actions menées au cours de l’année 2019 :

- Le chemin piétonnier sécurisé de 300 mètres, qui part du carrefour « Coté Soleil » et permet d’accéder au magasin «Cocci-Market » sans encombre.

- La réfection totale de la toiture de Notre-Dame-de-Bellevue qui nécessitait l’intervention rapide de professionnels de bâtiments, au risque de s’effondrer totalement.

- L’enfouissement des colonnes enterrées pour les ordures ménagères qui offre un cadre plus agréable.

Puis, il liste rapidement quelques travaux comme l’implantation de deux poteaux de téléphonie au stade municipal, le  remplacement de tout l’éclairage public par des ampoules leds basse tension, l’enfouissement des lignes électriques par le SDE rue du portail, ainsi qu’un nouveau réseau d’eau et d’assainissement allant de la rue Guillenjaume jusqu’à la placette du portail.

Enfin l’arlésienne, la bibliothèque « qui verra bientôt le jour, sous la forme d’un bungalow de 30 m2 implanté dans la cour de la salle communale.

Merci au président de la DLVA,  Bernard Jeamet Péralta,  il me l’avait promis et le résultat est là »

Le projet du PLU sera arrêté en février et son aboutissement « d’ici la fin de l’année »

Dans les cartons, la 2ème phase du projet d’aménagement de l’entrée sud avec le city-stade, le jardin d’enfants et le parking sont prêts à être mis en chantier.

Tout est bouclé  « techniquement et financièrement» pour un montant total de 115000e subventionné à 75%.

Pour clore son discours, Philippe Coste remercie le conseil municipal pour son engagement et le travail accompli «avec un clin d’œil particulier à Émile Tagliafferi, mon fidèle adjoint qui m’a accompagné chaque jour que dieu a fait durant cette mandature.

Sachez que ce fut un honneur et un plaisir pour nous, que de vous servir pendant 6 ans ».

A ce jour, le maire laisse en héritage, une commune excédentaire dont le développement est en bonne voie.

Peut -être le reverrons nous un jour devant les électeurs ?

Pierre SANTIAGO


2019

Lundi 11 novembre

LES CÉRÉMONIES DU 11 NOVEMBRE 2019

Le temps maussade n’a pas empêché la population d’être présente, autour du monument aux morts pour participer aux cérémonies du 11 novembre 1918.

La mémoire collective garde encore le souvenir de ce conflit meurtrier, dont la violence et la durée ont traumatisé pour toujours le continent européen et surtout les 36000 communes de France et toutes les colonies qui ont payé un lourd tribut en êtres humains.

C’est en présence du maire Philippe Coste, des anciens combattants, des porte- drapeaux,  du corps des sapeurs-pompiers, des conseillers municipaux que les manifestations se sont déroulées.

 

Après les discours, le président des anciens combattants et le  maire Philippe Coste ont déposé au pied de la stèle deux gerbes de fleurs.

C’est par ces commémorations, que la mémoire reste vivace, et se transmet entre les générations.

Pour clore cette émouvante cérémonie, une fervente Marseillaise a été entonnée  par tous les participants.

 

Pierre Santiago

Mercredi 8 mai

LES CEREMONIES DU 8 MAI 1945

La météo s’est voulue clémente pour accompagner les cérémonies du souvenir  du 8 mai 1945.

 

C’est en présence du maire Philippe Coste, des portes drapeaux, du président des anciens combattants, du corps de sapeurs-pompiers, des conseillers municipaux et de la population que la manifestation s’est déroulée

 Après la lecture des différents messages, des gerbes de fleurs ont été déposées par les anciens combattants et par la municipalité aux pieds de la stèle du  souvenir, suivi de la sonnerie aux morts. La Marseillaise a clos la cérémonie.

 

 Pierre SANTIAGO

Samedi 26 janvier

NOMBREUSE ASSISTANCE POUR LES VŒUX DU MAIRE

Le maire Philippe Coste et les membres du conseil municipal présentaient leurs vœux  à la population venue en grande nombre ainsi qu’aux élus du canton.

 

Outre les souhaits traditionnels de bonne année, le premier magistrat a rajouté,  « ceux de Fraternité, de Tolérance et surtout d’Equité ».

 

Dans un premier temps, il a exposé  à l’assemblée, une rétrospective de l’année écoulée avec une analyse métaphorique et pleine d’humour concernant  les travaux et évènements qui ont jalonné 2018.

 

Le plus attendu d’entre eux fut, la rénovation complète du clocher de l’église de l’horloge avec la mise en service des cloches. « Après plusieurs mois de  silence, elles donnent sans discontinuité  les heures et les demies heures de jour comme de nuit ».

 

Un éclairage adéquat met en valeur cet édifice historique. La porte principale de ce lieu de culte  a également   bénéficié d’une sérieuse restauration.

Le bâtiment de l’école Maria Borelly a été entièrement restauré. Les travaux ont porté sur la rénovation complète  de la toiture, le ravalement des façades, le changement total des menuiseries extérieures ainsi que les peintures des volets. Cette métamorphose redonne à cette bâtisse toute sa beauté et  « une seconde jeunesse »

Parmi tous ces chantiers, Il faut « noter » la voirie. Celle-ci nécessite des réfections complètes de bitume à l’image de la première tranche du chemin de la Condamine et de celui de Fond de Rouge Bas. Un entretien régulier des autres voies communales est assuré annuellement .La rue du portail a été refaite intégralement et surtout les réseaux d’eau et d’assainissement qui, datant de 1939,  ont été changés.

De nouvelles toilettes publiques, desservies par une rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite ont été mises en service.

Les problèmes et besoins en  téléphonie verront très prochainement s’ériger le long du stade,  deux pylônes des opérateurs « Orange et Free » qui permettront une utilisation plus optimale des  mobiles et appareils connectés.

Afin de répondre aux besoins des utilisateurs de véhicules électriques, le département a mis en place  et inauguré en janvier 2018 sur la place de St Éloi une  borne de recharge électrique.

En mars prochain, avec l’appui de la DLVA, tous  les containers à ordures ménagères seront remplacés par des colonnes enterrées beaucoup plus esthétiques et hygiéniques.

Dans son discours, Philippe Coste a pointé  le retrait drastique des financements de l’état, « Une ablation de la taxe d’habitation sans anesthésie, ni contrepartie pour l’instant. Merci à nos partenaires financiers que sont la Région, le Département et la DLVA».

Concernant les projets pour 2019, le premier adjoint Jérôme Cicile a pris la parole et énuméré les travaux qui seront entrepris dans l’année.

Dans un deuxième temps Philippe Coste a repris la parole pour une longue liste de remerciements à tous les responsables et représentants d’organismes  civils, militaires et religieux qui participent à la vie de la commune.

Pierre SANTIAGO


2018

Jeudi 13 décembre

LE NOËL DES AGENTS COMMUNAUX

 

Comme il l'a institue dès son investiture en 2014, le maire Philippe Coste et le conseil municipal ont réuni dans la salle du conseil, les employés municipaux, pour les traditionnels vœux des fêtes de fin d'année.

Dans son discours, le maire a retracé l'année écoulée, et a remercié les personnels techniques et administratifs, pour leur motivation, leur dévouement et leur disponibilité au service de la collectivité.

Un moment privilégié d'échange entre les membres du personnel et les élus où la sympathie et l’amitié  ont baigné la soirée.

Puis, le maire, a offert à l’ensemble des agents un « panier douceur » témoignant ainsi de la reconnaissance à une équipe motivée, dynamique et performante.

Puis il a clôt son discours en souhaitant à l’assemblée : « de passer de belles fêtes de noël et adresse à chacun de vous mes vœux les plus sincères ».

Un  buffet de fête  bien achalandé attendait les convives pour lever le verre de l’amitié.

 

Pierre SANTIAGO

Dimanche 11 novembre

LES CEREMONIES DU CENTENAIRE DU 11 NOVEMBRE 2018

 

 

Sous un ciel chargé de lourds nuages gris, il y avait foule autour du monument aux morts pour perpétuer le devoir de mémoire.

 

Les anciens combattants de 14-18 ont tous disparu, La mémoire collective garde le souvenir de ce conflit meurtrier, dont la violence et la durée ont traumatisé pour toujours le continent européen dont les 36000 communes de France et toutes les colonies qui ont payé un lourd tribut en êtres humains.

 

 

 

C’est en présence du maire Philippe Coste, des anciens combattants, des porte- drapeaux,  de la brigade de la gendarmerie, du corps des sapeurs-pompiers, des conseillers municipaux des enfants de la commune que les manifestations se sont déroulées.

Après les discours, le maire et  le président des anciens combattants accompagnés d’enfants ont déposé deux gerbes de fleurs au pied de la stèle.

A travers  ces commémorations,  la mémoire collective reste vivace et se transmet entre les générations.

 

Pour clore cette émouvante cérémonie, une fervente Marseillaise a été entonnée  par tous les participants et les cloches de l’église St Michel ont résonné allègrement à l’image de celles annonçant la fin de la guerre de 14/18.

 

Pierre SANTIAGO

Mardi 8 mai

LES CEREMONIES DU  8 MAI 1945 BIEN HUMIDES

 

 

La météo s’est voulue clémente, le ciel s’est dégagé, un rayon de soleil a accompagné les cérémonies de la victoire du 8 mai 1945.

C’est en présence des portes drapeaux, du président des anciens combattants, de la brigade de gendarmerie, du corps de sapeurs-pompiers, des conseillers municipaux et de la population que la manifestation s’est déroulée.

 

Après la lecture des différents messages, des gerbes de fleurs ont été déposées par  les anciens combattants  et par le maire Philippe Coste aux pieds de la stèle du souvenir,  suivi de la sonnerie aux morts. La Marseillaise a clos la cérémonie.

Un vin d’honneur a été servi dans la salle du conseil de l’hôtel de ville. 

 

Pierre SANTIAGO

Lundi 19 mars

POUR QUE LA MÉMOIRE NE S’ÉTEIGNE PAS

 

Une cérémonie en l'honneur des victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc s'est déroulée ce lundi à 18 heures devant le monument aux morts.

C'est en présence des porte drapeaux, des anciens combattants, des personnalités officielles et de la population, que le vice-président du comité de Riez de la Fédération Nationale des Anciens Combattants d'Algérie, Maroc et Tunisie, (FNACA), André De Vliéger a donné lecture du message célébrant le 56ème anniversaire du cessez-le-feu en Algérie, le 19 mars 1962.

 

 

 

Après le discours, deux gerbes de fleurs ont été déposées au pied de la stèle par Philippe Coste, maire de Puimoisson, et par le vice-président de la FNACA.

La sonnerie aux morts et une vibrante Marseillaise reprise en choeur par l'ensemble des participants, ont cloturé la cérémonie.

Un vin d'honneur a été offert par la municipalité.

 

Pierre Santiago

Samedi 27 janvier

LES VŒUX DE PHILIPPE COSTE

 

 Les vœux de la municipalité ont eu lieu ce samedi 27 janvier dans la salle communale pleine à « craquer » devenue trop exiguë pour recevoir plus  de 200 personnes venue à la rencontre des élus.

 

Entouré des membres du conseil municipal, le maire Philippe Coste a salué l’assemblée et souhaité la bienvenue à toutes les personnalités civiles, militaires et religieuses qui ont répondu à son invitation.

Avec beaucoup d’humour et de jeux mots le maire a captivé son auditoire

 

 

C’est en présence de la députée Delphine Bagarry, « qui ne saurait tarder , elle est en marche », des conseillers départementaux  Danielle Urquizar  et André Laurens,  du président de la DLVA Bernard Jeamet Peralta, des maires des communes voisines : Gilles Megi de Roumoules,  Gérad Auric  de Valensole, Jean-marie Bourjac de Ste Croix du Verdon, Jean-Luc Zerbone d’Allemagne en Provence, Francis Bérard de Brunet et de l’ensemble des responsables des établissements publics, privés et religieux  que le maire a présenté  au « nom du conseil municipal et de lui-même ses meilleurs vœux pour cette année à venir » .

Pour imager la diminution des différentes subventions accordées à la commune par la région, le département et la DLVA, Philippe Coste  paraphrase  « Jhonny »: « On a tous quelque chose en nous de Rétréci »

Avec la même verve, il fait le tour complet des différents travaux dont a bénéficié la commune avec l’aide financière des différents partenaires.

Pour l’école, 300m2 de toiture ont été   refaites à neuf. Le ravalement des façades et le changement de toutes les menuiseries extérieures sont prévues pour 2018. Un second tableau numérique subventionné pour moitié par la réserve parlementaire du sénateur Jean-Yves Roux est venu compléter la caisse à outils des professeurs d’école.

 

 

Les travaux du clocher de l’église St Michel démarreront au cours du printemps prochain. Des aléas de la lenteur administrative  ont retardé la mise en chantier.

De nouvelles toilettes publiques sont en cours de réalisations, dans le bâtiment qui jouxte l’hôtel de ville. Elles seront fonctionnelles dans deux mois.

Un nouveau centre de secours a été réalisé en collaboration étroite notamment financière avec le SDIS04. Les sapeurs-pompiers l’attendaient depuis 4 décennies !

L’aire de campings cars créée, il y a un an a vu le passage de plus de 600 véhicules.

 

Après ce tour d’horizon des travaux, le maire s’est lancé dans une deuxième salve de remerciements adressée aux associations, véritable poumon du village.

Puis ce fut au  tour du personnel communal de recevoir la reconnaissance de la municipalité pour le travail accompli.

Un hommage est  rendu à Monsieur Robert Garcin, parti il y a peu, conseiller municipal pendant 25 ans .Le maire termine son discours en conviant l’assemblée à se rapprocher de l’excellent buffet préparé par Pierre Bondil.

Pierre SANTIAGO

Vendredi 12 janvier

INAUGURATION OFFICIELLE DE LA BORNE DE RECHARGE POUR VOITURE  ÉLECTRIQUE

 

C’est par une belle journée ensoleillée, mais  glaciale que le maire Philippe Coste a accueilli dans les murs de l’hôtel de ville les participants à l’inauguration de la borne de recharge pour véhicule électrique.

 

Cette manifestation s’est déroulée en présence de Mme Fabienne Ellul, sous-préfète de Forcalquier, de René Massette, président du Syndicat d’énergie (SDE04) et président du Conseil Départemental, de Jean-Denis Daumas vice-président de la DLVA, de Jérôme Cicile, représentant Mme Gaëlle Rebec directrice régionale de l’agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie (ADEME),  de Mme Danièle Urquizar conseillère départementale, des représentants des communes voisines et de la population.

 

Après  avoir salué l’assemblée, le maire a donné la parole à Mme Maryline Féraud, chargée du développement et de la communication pour une présentation du réseau et de la dynamique porté par le SDE04.

Cette dernière a abordé de manière didactique les différents points en présentant tout d’abord un plan sur la localisation géographique des 61 bornes électriques implantées qui créent un véritable maillage sur le département.

Elle a cité les principaux objectifs poursuivis : « le développement d’une énergie propre, la réduction des gaz à effet de serre, un département qui a besoin de renforcer son attractivité, des résidents en demande de service, etc ».

 

Elle a souligné l’évolution très favorable des véhicules électriques, plus de 320 unités   immatriculées dans les AHP, et situé le SDE comme un véritable service public, opérateur d’infrastructure de recharge exploitant un réseau de bornes.

La conclusion de son intervention a porté sur la transition énergétique et la lutte contre la pollution. Puis le maire a invité l’assemblée à se rendre à l’emplacement de la borne.  La municipalité adhère totalement aux objectifs du SDE, soutient le développement durable afin de contribuer à la réduction des gaz à effet de serre et à la lutte contre la pollution.

Cette innovation renforce des mesures déjà prises par la commune de Puimoisson, à savoir des investissements réguliers dans le cadre de la maîtrise de l'énergie. Les intervenants ont pris tour à tour la parole pour situer leur implication dans cette démarche sur les  enjeux environnementaux, économiques et sociétaux. La borne de couleur verte et bleue a été érigée, sur la place de St Eloi à proximité de la mairie. Le choix de son emplacement et de son installation a été murement réfléchi par les responsables (SDE et commune).

Pour l’usager, l’accès est facile et ne nécessite  pas de manœuvres intempestives. Le stationnement est bien identifié, matérialisé comme étant réservé aux VÉ. Ce dispositif  peut alimenter deux voitures simultanément. Trente minutes sont nécessaires pour faire le plein. Cette borne a été financée par le SDE04, l’ADEME, le Conseil Départemental, la DLVA,  et la commune. Il faut savoir, comme l’a précisé le président René Massette, après avoir félicité le personnel du SDE pour le travail accompli, que la mise en place d’une borne accélérée se chiffre à 11500 euros et à 40000 euros la borne rapide. Le cout de l’investissement pour l’ensemble des  61 bornes s’élève à 1million d’euros.

Madame la sous-préfète Fabienne Ellul a procédé au coupé du ruban officiel accompagné de tous les financeurs. Une démonstration de charge a été effectuée sur un véhicule électrique par un  technicien du SDE.

Pour clore la cérémonie, le SDE04 et la municipalité ont convié l’assemblée à un vin d’honneur. 

 

Pierre SANTIAGO