La vie de la commune

Sommaire

2017

2016

2015


2017

Samedi 16 décembre

LE MARCHE DE L’AVENT

 

C’est sous l’impulsion du maire Philippe Coste, que le 4 ème  marché de noël a pris ses marques ce samedi 16 décembre  sur  la place de St Eloi.

 

Tôt le matin, sous une bise glaciale, trente-cinq exposants composés d’artisans, de commerçants, d’artistes, d’associations ont pris d’assaut l’espace qui leur avait été réservé. Le froid aidant ils ont aménagé et décoré leur stand en un temps record afin d’exposer au mieux  leurs  produits et créations. 

A l’image de la mouche éphémère, le marché de Noël de Puimoisson éclot  le matin, et meurt  à la tombée du soir.

C’est avec ingéniosité et beaucoup de motivation que les différents partenaires : (l’amicale des pompiers, l’association des parents d’élèves, l’école Maria Borrely, « les rendez-vous de Puimoisson ») ,  regroupés autour de Lucile employée municipale   chargée de l’organisation, ont réussi à créer une belle journée

Le père Noël était à l’heure d’ouverture accompagné de la photographe Céline Béraud. Des séances de photos souvenirs ont immortalisé ce moment tant attendu.

Toutes les senteurs de Provence,  les saveurs des produits du terroir,  l’artisanat local, les petits ânes gris du pays, étaient au rendez-vous.

Un samedi  festif fait de jeux multiples, de balades à dos d’ânes, de dégustations, de rencontres, d’achats de cadeaux.

 

La foule n’a pas hésité à braver le froid et à flâner dans les allées pour découvrir ce joli petit marché de Noël très  animé tout au long de la journée.

Les pompiers avaient prévu de réchauffer les visiteurs en proposant un vin chaud ou du chocolat chaud accompagné de crêpes. Le stand fut bien fréquenté et l’incident hypoglycémique évité.

L’ambiance musicale était assurée par Jean-Claude et son orgue de barbarie.

 

Pierre SANTIAGO

LES EXPOSITIONS DU WEEK END DU 15 AOUT

L'ATELIER DE DANY D.

 

C’est dans la rue du Portail, à la limite des anciens murs de fortification de Puimoisson, que se trouve l’imposante demeure médiévale de Dany.D.

Cette bâtisse dénote au milieu des maison voisines. Son architecture sort de l’ordinaire. Ses façades  sont en pierres de tailles, bien marquées,  les ouvertures cintrées sont à clé,  lui donnant un cachet  de prestige, de maison de maître, voire de monument historique.

Ce qui attire le regard est une grande vitrine en façade où des tableaux d’art abstrait sont offerts  au regard.

Le chaland passant est obligé de les voir et s’y arrêter.

C’est là, l’atelier de Dany.D. Vaste, grand aux dimensions des tableaux de l’artiste dont les thèmes ont une approche philosophique et sentent bon les couleurs des saisons de la Provence.

 

Dany.D est une véritable artiste d’art abstrait. Chaque toile est un moment de  vie. 

Tout un chacun peut y trouver une signification, une interprétation, une émotion. Les couleurs vont avec l’humeur du temps. Gris  du ciel orageux en passant par le vert jardin jusqu’à l’âtre rougeoyant, tous les sentiments, les émotions sont dans les toiles.

De l’imaginaire, Dany.D n’en manque pas. Chaque peinture, chaque sculpture  est un mystère de fantasme. Il n’y a qu’admirer le tableau du christ sur la croix vu de dessus, un vrai chef d’œuvre.

L’artiste est pleine d’inventivité et de  générosité. Elle  fait partager son art,  sa passion aux enfants de l’école maria Borrely à travers  les temps d’activités périscolaire.(TAP)

Très attachée au patrimoine de la commune, elle prête ses savoirs faire dans

la restauration de sites historiques.

Ses œuvres méritent une visite, elles  interpellent et interrogent.

Pierre SANTIAGO

CARINE ET ALIX EXPOSENT A LA MAIRIE

C’est la troisième année consécutive, qu’Alix et Karine exposent ensemble.

Cette complicité récurrente est probablement due au fait que leurs disciplines artistiques sont différentes. Ces deux amies ont surtout  plaisir à exposer dans leur village.

Alix, est connue sur la place de St Eloi. C’est une artiste peintre passionnée par son art  depuis l’enfance. La date exacte, elle ne la sait  pas, mais cela fait très longtemps.

L’harmonie des couleurs n’a pas de secret. Elle sait marier les teintes, jouer avec, de manière exceptionnelle, les rendre chaudes,  vivantes, expressives.

Ses  tableaux  sont  lumineux, pleins de joie. Ils captent le regard.

La légèreté des couleurs est  savamment recherchée. Les émotions baignent ses toiles, entre le bleu andalous, le rouge vermillon et le gris-noir nuancé : une merveille.

Alix présente ses œuvres avec des mots simples et beaucoup de modestie en tentant d’expliquer le contenu allégorique du figuratif et de l’abstrait.

 

Dans une autre discipline, Karine est une artiste-sculptrice par excellence. Ici, le terme d’artiste n’est pas galvaudé.

C’est avec de la classe, de l’élégance  et de la finesse, qu’elle présente ses travaux. Les supports sont multiples et vont de la pierre comme l’albâtre au tissu prenant l’aspect de fer forgé. De la recherche inventive dans toutes ses créations qui trônent sur la table au milieu de la salle, exposées au regard du chaland.

Il y a là de belles pièces, des  visages expressifs, un bas de dos avec ses fossettes, une magnifique poitrine en marbre rose. La faune animale demeure le thème privilégié de cette sculptrice aux diverses facettes dont la dernière création est un beau  gorille.

Des œuvres d’arts  qui méritent le détour.

 

Pierre SANTIAGO

Vendredi 4 août

LA GUINGUETTE  DE  LA PLACE DE ST ELOI

 

A l’initiative du maire Philippe Coste, la municipalité a renoué vendredi soir avec la tradition du «Baletti » d’antan.

Il n’y a pas besoin d’évènement spécial pour faire la fête

L’été, les vacances, les journées longues, la fraîcheur des soirées  incitent les touristes, les autochtones  à sortir, prendre l’air, à écouter de la musique, faire  quelques pas de danse si l’occasion est offerte

Ce soir, l’orchestre «Blue Min’s Field» avec ses 14 musiciens et chanteurs, ses jeux de lumière a fait danser et chanter  sur la place de St Eloi jusqu’au petit matin tous les amoureux du «Baletti » et de la  musique.

 

 Associé à cette manifestation, le restaurant « Coté Soleil » a déplacé toute sa logistique pour offrir aux clients une prestation de qualité. La chef  Florence au piano, avait  composé un  repas  de circonstance.

L’espace de restauration avait été décoré et aménagé de manière à ce que  chaque  client puisse voir la scène avec l’ensemble des musiciens, l’évolution  des chanteuses et danseuses,   et accéder facilement à la piste de danse.

 

Ce fut une belle soirée à laquelle ont participé  plus de 300 personnes où jeunes et moins jeunes ont visiblement pris beaucoup de  plaisir à danser. Comme le dit une participante :

« J’aime danser en  présence de l’orchestre et de ses chanteurs  qui s’adaptent au public où tout le monde  participe, chante, s’amuse, rêve.  Le bal à papa quoi ! De la musique pour tous les gouts. Où il y a une ambiance familiale et populaire ».

Pour le maire,  renouer avec le « Baletti » est une tradition festive  locale, surtout en période estivale. Sans rester figé au passé, le bal populaire est un moyen de s’amuser, un moment de  sympathie et d’amitié pour les petits et les grands.

 

Pierre SANTIAGO

 Dimanche 21 mai

JOLIE RÉUSSITE POUR LE 1er MARCHE ARTISANAL DE PRINTEMPS

 

 

 

Dimanche 21 mai 2017, dans une ambiance riche en couleurs et en senteurs une trentaine de commerçants, artisans et exposants ont répondu présent pour participer au 1er marché artisanal de printemps au cœur du village.

 

C’est une véritable palette  d’artistes, de commerçants et de bénévoles du monde associatif qui ont permis aux visiteurs de découvrir les nombreux stands installés sur la place de St Eloi.

Il y avait là, un grand choix de produits locaux et originaux: fleurs et plantes, miel, confitures,  fromages, charcuteries, biscuiteries diverses, prêt-à-porter enfants, poteries, vannerie, coutellerie d’art,  sculptures,  peintures, photos,  bijoux, travail du bois avec un tourneur exceptionnel, et l’art de la déco etc.

 

 

 

 

Pour les enfants, une superbe animation était assurée par la troupe « Les petits ânes bucoliques » Trois comédiens-fleurs les ont bien amusés avec les « kartabeilles » à pédales.

Une multitude d’artistes pour un marché artisanal  des beaux jours où se sont retrouvés les amis, les voisins et les visiteurs dans une ambiance amicale et sympathique.

Pour la plupart, les exposants se sont  dits satisfaits  de ce 1er marché et se sont donné rendez-vous pour le printemps prochain.

 

 

 

 

 

Le maire Philippe Coste à l’initiative de ce concept a remercié les personnels municipaux et les participants lors d’un apéro de fin de journée.

 

Pierre Santiago


2016

Samedi 17 décembre

BEAUCOUP DE MONDE AU MARCHE DE NOEL

C’est plus de quarante exposants qui ont étalé leurs éventaires sur la place St Eloi ce samedi 17 décembre  après-midi pour le plaisir des chalands. Il y avait là des artisans des commerçants, des artistes, des exposants et des amuseurs de toutes sortes.

 

Toutes Les senteurs de Provence,  les saveurs des produits du terroir,  l’artisanat local, les petits ânes gris du pays, les lapins angoras  étaient au rendez-vous.

 

L’UNION FAIT LA FORCE

La réussite de ce marché de noël résulte de  la collaboration étroite et la mise en commun des efforts et des moyens, de la mairie, de l’amicale des pompiers, du comité des fêtes et surtout à la motivation de Lucie Magro qui a recherché et managé efficacement tous les exposants.

Un après-midi festif pour les petits et les grands, fait de multiples jeux de bois, de balades à dos d’ânes, de démonstrations permanentes de filage au rouet et surtout de la  photo-papillote souvenir avec le  père Noël.

Les pompiers avaient prévu de réchauffer les visiteurs en proposant un vin chaud et du chocolat chaud accompagnés de bonnes  crêpes. Ce goûter fut le bienvenu, vu la froideur de l’après-midi et le stand bien fréquenté.

En rappel, le calendrier 2017 est paru, ne pas hésiter de le demander.

Les animateurs du  comité des fêtes ont stimulé et amusé les enfants avec différents  jeux de bois et autres. Deux  loteries tirées à la  fin du marché ont fait de  nombreux heureux.

Pour la note  musicale, Jean-Claude Coiffet accompagné de son orgue a assuré l’ambiance.

Beau succès  pour cette 3ième édition  du marché de Noël.

 

Pierre SANTIAGO

 

Samedi 22 octobre

 

INAUGURATION DE L’AIRE DE SERVICES POUR CAMPING-CARS

                                                     « LES LAVANDINS »

 

Afin d’accueillir agréablement et efficacement les camping-caristes de plus en plus nombreux chaque année à stationner sur la place St Eloi, la municipalité a décidé de créer une aire de services  et de stationnement pour ces touristes itinérants en lieu et place de l’ancien camping municipal devenu obsolète, désuet et budgétivore.

Samedi 22 octobre en présence de maires du canton (Jean marie Bourgeac de St Croix du Verdon, Jean-Luc Zerbone  d’Allemagne en Provence, Henri Couilliot conseiller municipal de St Julien D’Asse, chargé de missions auprès de la région, Daniel Richaud président du Camping-Cars Club de Digne les bains, (CCC) et d’un public venu en nombre a eu lieu l’inauguration de l’aire de services baptisée  « Les Lavandins ».

Cet espace d’accueil est  ouvert depuis le début septembre et  compte déjà un certain nombre de clients.

D’une capacité de 40 places de stationnement, les camping-caristes bénéficient d’une palette de prestations.  Une borne de services d’eau potable, un dispositif de vidange des eaux usées, des containers de tri sélectif, le WIFI. La distribution d’électricité en libre-service sera fonctionnelle dès l’an prochain.

Entièrement autonome, cette aire de services a répondu aux attentes des premiers utilisateurs, qui n’ont pas manqué de faire part à la municipalité des points positifs du lieu. (Facilites d’accès, cadre agréable, pas de difficultés d’utilisation de la borne de services, paiement par carte bleue, caméra de surveillance, etc...)

Ils ont émis également des  suggestions, des  idées pour l’amélioration de l’accueil et des prestations offertes.

Dans son discours, le maire, Philippe Coste, a remercié toutes les personnes présentes, dont les financeurs du programme : DLVA et conseil régional, les entreprises ayant effectué les travaux, le Camping-cars club de Digne les bains pour ses précieux conseils, les employés municipaux, les élus pour leurs participation au projet. Un accessit particulier a été décerné au maire adjoint Emile Tagliaferri pour sa pugnacité dans  l’aboutissement des objectifs.

Comme le veut la tradition, le coupé du ruban tricolore  a été pratiqué par le premier équipage camping-caristes (Claudine Mojicato, et Alain Féraud) détenant  le premier ticket de paiement délivré par l’automate du site.

Un vin d’honneur, accompagné d’un buffet a clos cette cérémonie.

Le « Café des Arts » a pour cet événement participé à agrémenter la table en offrant une série de belles pizzas.

Pour tous renseignements : 04 92 74 54 01

 

Pierre SANTIAGO

Samedi 10 septembre

"Que s'est-t-il passé à Puimoisson en juin 1944 ?"

 

C’est le titre du documentaire réalisé par *Elisabeth Sacier sur un moment historique  de la vie des habitants de Puimoisson lors de la dernière guerre de 1940.  

Samedi 10 septembre, plus de 90 personnes ont assisté à la projection du film de Betty sur l’occupation allemande du village. La plupart des témoins, alors enfants à cette époque étaient présents.

Cette vidéo, d’une quarantaine de minutes  fait de témoignages et d’images du passé   retrace  avec émotion  les péripéties de la présence d’un poste de garde allemand tenu par 6 militaires dans les murs de la cité.

L’attaque de ce poste  par les maquisards, avec la mort de deux soldats va entrainer un grand mouvement de panique dans la population par peur des représailles. Tous les habitants fuient le village avant l’arrivée de la garnison basée à Riez.

Le curé Papillier et  Monsieur de Saint Léon, alors maire du village ont joué un rôle important pour éviter un massacre comme  « Oradour-sur-Glane ».

La justesse des prises de vues, la concordance des interviews, la revivance du passé,  autant de précisions qui dénotent chez la réalisatrice un grand professionnalisme. L’émotion dans la salle s’est traduite par un tonnerre d’applaudissement à la fin de la projection.

Un apéritif dînatoire offert par la mairie a clos la soirée .

 

Pierre SANTIAGO

 

« Une série de trois téléfilms « La trilogie des lavandes » réalisée par le grand réalisateur Jean Prat entre 1973/1975 s’inspire librement de cet évènement ».

 

*Elisabeth Sacier : habitante de Puimoisson. Chef monteuse à France 3.

Dimanche 21 août 2016

Du 14 au 17  juillet

 

 

 

 

Comme l'an dernier, le feu d'artifice sera suivi

du second volet de la "Trilogie des Lavandes"

tourné dans le village en 1976

 

 

 

Exposition de Alexandre

C'est ce long week end du 14 juillet que le peintre Alexandre a choisi d'exposer ses œuvres dans la salle du conseil municipal. Une quarantaine de toiles étaient présentées au public venu nombreux, apprécier le travail de ce paysagiste aux multiples facettes.

Alexandre est un vrai magicien des couleurs. Il s'est saisir le moment propice pour sa peinture, jouant subtilement de l'ombre et de la lumière. Il fait corps avec son oeuvre. Cette émotion rend l’ensemble de ses toiles légères et lumineuses.

Les peintures d'Alexandre sont empreintes d'une grande sensibilité. Elles représentent le haut Var avec ses champs d'oliviers bien alignés, dont les troncs noueux et tourmentés, différents les uns des autres, défient le temps et le soleil.

Les villages et les cabanons de la Haute Provence qu'il affectionne, où il a élu domicile sont les lieux de prédilection de l'artiste. C'est là, qu'il puise sa richesse créatrice.

Natif de la Seyne sur Mer, les toiles marines font aussi partie de cette belle exposition. Elles semblent inviter le chaland à y pénétrer pour mieux les découvrir.

 

Le principal but d'Alexandre est de transmettre au public toutes les sensations et les émotions qu'il éprouve, lors de la création.

C'est sûr, physiquement, Alexandre n'est pas un géant, mais c'est vrai, c'est un grand de la peinture.

Ses œuvres ont été exposées aux Etats Unis, à Paris et dans plusieurs grandes villes et villages de France.

Un peintre reconnu qui s'est construit une solide réputation.

 

Pierre SANTIAGO


2015

20 Décembre 2015

Le Marché de Noël
Le Marché de Noël

En cette période de décembre, les marchés de Noël proposant mille et une belles et bonnes choses sont foison.

Celui de Puimoisson mérite que l'on s'y attarde un peu.

Pittoresque par ses couleurs, par la diversité des produits proposés, par les animation de direction des enfants et surtout par les bruits des échappements des voitures thermiques radiocommandée. Il est certainement le marché qui a gagné le pompon de l'augmentation des décibels grâce à Michel Amiel, président de l'association des voitures de modèles réduits.

 

Ce deuxième marché calendaire organisé par la municipalité en partenariat avec le comité des fêtes, le centre des sapeurs-pompiers, l'association des parents d'élèves et le club des voitures thermiques modèles réduits a connu un joli succès. Puimoisson fut pour le temps d'un après-midi, un vrai village de Noël. Les enfants se sont amusés avec différents jeux en bois alliant réflexion et dextérité. Ils ont également profité de longues balades à dos d'âne gris de Provence.

Sur le terrain de boules, une vingtaine d'artisans, de créateurs, de commerçants avaient pris place pour étaler toutes les senteurs, leurs saveurs. De joiles et bonnes choses étaient proposées (fait maison, bio, insolite, surprenant, réchauffant, tonifiant) 

Se faire plaisir ou offrir, chacun avait le choix.

Le père Noël a distribué beaucoup de papillotes et les plus chanceux ont remporté de magnifiques lots de la loterie.

La participation du club de voitures thermiques modèles réduits, avec une équipe de pilotes, venus des quatre coins du département a amplifié l'attractivité du marché. Ce fut une belle démonstration de petits bolides qui ont un bruit d'échappement équivalent aux grandes. Cette démonstration a attiré énormément de visiteurs.

Ce beau marché de Noël, nous le devons essentiellement, sous la houlette de la municipalité, à la pugnacité d'une poignée de bénévoles qui n'a pas ménagé ni le temps ni les efforts car en amont et comme en aval, il y a un gros travail.

 

Pierre Santiago

mercredi 11 novembre 2015

Exposition sur la Grande Guerre
Exposition sur la Grande Guerre

C'est dans la salle du conseil municipal qu'Isabelle Espariat, Françoise Gautier, Christiane Roux et Martine Sennegond ont choisi de présenter une rétrospective de la Grande Guerre de 14/18 en hommage aux soldats morts pour la France. C'est un véritable travail de recherche qu'ont accompli ces bénévoles, pour recenser les documents les matériels, les uniformes, les casques, les armes et donner une âme à l'exposition.

La population a participé à la réalisation en mettant à la disposition des organisatrices de nombreux objets tels que de gros obus, des baïonnettes, des gourdes, des tenues militaires tec... Des documents écrits de la main des poilus retracent leurs émotions, leurs sentiments lors de ces moments inhumains.

Les visiteurs ont trouvé là, bien agencé, de manière didactique de nombreux récits, livres et objets permettant de comprendre la vie qui a été endurée. Les livrets militaires, les lettres des poilus, les cartes postales, les citations à l'ordre de la nation et d’autres témoignages ont été exposés.

Les hôtesses ont animé ces trois jours d'expo de façon optimale, répondant aux multiples questions et donnant des conseils et références en matière de généalogie.

Un gros travail de préparation pour une exposition très réussie.

 

Pierre Santiago

14 juillet 2015

Le public est venu en nombre, assister au spectacle des feux d'artifices du 14 juillet tirés au stade municipal sous l’œil très attentif des pompiers.

Une belle pyrotechnie savamment orchestrée qui a donné lieu à beaucoup de ha ! et de ho !.

La municipalité a tenu à marquer de façon symbolique la révolution française de  1789 en offrant à la population de magnifiques rosaces de toutes les couleurs.

Le maire Philippe Coste a ensuite proposé aux spectateurs une soirée nostalgie. Elle consistait à voir ou revoir le film réalisé par Jean Prat en 1976, "Les lavandes et le réséda" qui est le premier épisode d'une trilogie avec "Les lavandes et la liberté" et "Bataille pour les lavandes" tournés en 1976.

Ces téléfilms ont été entièrement tournés dans la commune et tous les figurants sont puimoissonnais.

Auparavant, les spectateurs avaient été invités à s'équiper d'un siège pour participer favorablement à la projection.

Les pompiers avaient bien organisé l'accueil du public en mettant à leur disposition une buvette - crêpes.

Une belle soirée, dont la plupart des figurants de l'époque étaient présents de même que l'héroïne principale Anne lignais.

Tous ont apprécié ce moment de détente et ont souhaité revoir les autres épisodes de cette trilogie.

 

Pierre Santiago

Une exposition sur le tournage du film "Les lavandes et le réséda" a été organisée dans la salle du conseil municipal, sous la direction d'Isabelle Espariat.

Elle raconte le tournage des 3 films qui ont chamboulé la vie du village durant plusieurs semaines dans la fin des années soixante dix.

 

Du 12 au 14 juillet 2015

Expo Alix et Carine
Expo Alix et Carine

Deux artistes exposent à la salle de l'hôtel de ville

 

Deux talentueuses artistes locales exposent leurs œuvres dans la salle du conseil municipal. Alix artiste peintre et Carine sculptrice, ont uni leurs forces et surtout leurs travaux pour offrir à la population et aux estivants une exposition de qualité, un vrai chef-d'oeuvre.

Alix est connue à travers des différentes expositions partagée entre Marseille, la Côte d'Azur, le département des Alpes de Haute Provence dont son pays : Puimoisson. Sa réputation n'est plus à faire.

Sa peinture est lumineuse, ses couleurs gaies et radieuses. Ses toiles imprègnent le visiteur en profondeur. Comme aime le dire Alix : "le dessin et la peinture ont toujours fait partie de ma vie". L'artiste travaille aussi le verre et autres objets comme des lampes de chevet. Une de ses œuvres est actuellement visible à la chapelle Saint Michel, elle s'intitule "Le baptême" créée en 2001.

Au parcours différent, Carine artiste plasticienne est tombée dedans quand elle était petite. Sa maman étudiante aux Beaux Arts pratiquait l'art de la sculpture. On peut dire que chez Carine, le bruit du burin sur la pierre est inscrit dans ses gènes.
Du tableau en relief en passant par le travail du fer, du plâtre, du modelage, du ciselage sont autant de techniques maîtrisées par l'artiste aux multiples facettes.

"La pierre dans tous ses aspects est ma matière préférée" précise-t-ell. Les sculptures de Carine traduisent une fine observation du monde animal, tel l'éléphant, le tout rond ou l'autruche admirable d'élégance (façon Alberto Giacometti).
Pour la plasticienne, cette exposition est une première. Ce n'est pas sans appréhension que Carine a accueilli ses invités lors du vernissage. Ses œuvres trônent au milieu de la salle, offertes pour la première fois au regard du public entourées des toiles d'Alix pleine de couleurs et de sensibilité. Un vrai moment de bonheur pour les amateurs d'art.

 

Dimanche 3 mai 2015

Depuis le 3 mai 2015, la place Saint Eloi accueille "Le petit Marché du dimanche".
Le maire Philippe Coste après avis du conseil municipal souhaite vivement la mise en place de cette activité dominicale qui correspond aux attentes formulées par certains administrés. "Cela favorise l'épanouissement économique local et dynamise le centre du village". Dans cette perspective, une entrevue a eu lieu entre le Parc Naturel du Verdon et le maire afin de réfléchir à des moyens commerciaux pour enrichir cette nouvelles structure.
Ce dimanche, pour un premier galop d'essai, seul, le stand de Mr Adrian Tabacaru "La charrette aux Délices" est présent.

Celui-ci propose des fruits et légumes frais, venant pour la plupart de maraîchers locaux d'Allemagne en Provence, des vrais produits du terroir. Pour être plus complet, ce commerçant dispose aussi d'un rayon de charcuterie (Saucisses sèches, saucissons des Alpes) d'un rayon bien garni de divers fromages et quelques bonnes bouteilles de vin rosé et rouge.

Plusieurs clients ont apprécié la multiplicité de l'offre ainsi que la belle qualité de la marchandise. Ils se disent prêts à revenir dimanche prochain.

Le premier "petit marché du dimanche matin a été concluant. Beaucoup de monde est venu voir l'éventaire ,soit pour s'approvisionner, soit par simple curiosité.

Ce jour-là, il y a eu une belle animation sur la place Saint Eloi. Celle-ci a donné l'occasion à des personnes de se rencontrer et d'échanger des choses et d'autres. A ce sujet, plusieurs réflexions ont été notées :

" Ce n'est pas le marché de Riez, mais c'est aussi cher !"

"Cela m'évitera d'aller au marché de Riez, car le souci de s'y rendre et de trouver une place pour me garer est un vrai problème ".

"Moi, je ne suis pas allée au marché de Riez samedi, justement pour le faire à Puimoisson. Il faut participer aux bonnes initiatives".

Lucie Magro, chargée de l'organisation, précise que de nouveaux commerces ont été contactée et viendront enrichir "le petit marché" dimanche prochain.

 

Pierre Santiago

Dimanche 22 février 2015

Le Marché aux Truffes
Le Marché aux Truffes

La météo était favorable pour fêter le diamant noir. Le Mistral s'est fait discrète, juste ce qu'il fallait de piquant pour rappeler que nous sommes toujours en hiver.

A l'ouverture de ce vrai marché paysan, formé d'une trentaine de stands, les visiteurs sont arrivés progressivement et nombreux. Il n'y avait plus d'espace libre sur la place Saint Eloi.

De mémoire d'homme, il y a bien longtemps que le village n'avait pas connu autant effervescence.

Cette première journée dédiée à la truffe et à l'agriculture a été un véritable succès. Les personnalités politiques et administratives représentants le département "étaient présentes ; Le sénateur Jean-Yves Roux, le président de la DLVA et le maire de Manosque, Bernard Jeumet-Peralta, les conseillers généraux, Maurice Chaspoul, André Laurens et Michel Zorzan ainsi que les maires des communes avoisinantes. La préfète Patricia Willaert a participé pleinement à cette journée festive.

La gendarmerie et le clergé étaient aussi représentés. Le clou de cette manifestation a été la présence des trois chefs étoilés de la cité des Papes ; Marc Baillon, Michel Mesonnier et Christian Etienne venus spécialement cuisiner sur la place Saint Eloi au milieu des visiteurs une succulente brouillade. 

Les questions cuisine n'ont pas manqué et les chefs s'y sont prêtés avec modestie.

Dans la salle du conseil, une exposition retraçant le passé glorieux des rabassiers a fait l'admiration de tous les visiteurs : planches explicatives, photos jaunies, vieux outils, livres, méthodes de conservation des truffes tec...rappellent l'histoire de la rabasse de la Haute Provence du XIX ème siècle à nos jours. Ce magnifique musée éphémère, nous le devons à une passionnée et dynamique puimoissonnaise : Isabelle Espariat. Elle est intarissable sur les connaissances du terroir, du patrimoine et de l'histoire des "gens d'avant". Elle fait référence dans le monde des rabassiers. Le programme de la journée à été respecté. Vers 11h, le maire Philippe Coste a pris la parole pour remercier les personnalités, les forains, les visiteurs et toute les personnes qui se sont investies dans cette manifestation. Suite aux discours, la présidente de l'association  "Sur les chemins de la rabasse" Annie Baratta a procédé à l'intronisation et plusieurs personnalité dont : Philippe Coste, Michel Mesonnier, Lucien Doléon, Jean-Paul Beraud, Julia Angelvin.

Après cette cérémonie, Philippe Coste et nie Baratta ont convié l'assemblée au verre de l'amitié et à la d&gustation de la fameuse brouillade.

Vers 12h30, le maire a accompagné ses invités au repas gastronomique préparé de mains de maître par Marie-Thé, Sophia et Jeanine.

Le service en salle était efficacement assuré par Céline et Jérémie. Par ailleurs, tous les restaurants du village &affichaient complet. L'après-midi, une dictée truffée attendait les adeptes de Bernard Pivot.

Les trois meilleures copies ont été récompensées par des cadeaux truffés. Ce fut un moment fort agréable selon les participants.

L'association "Sur les chemins de la rabasse" et la municipalité ont uni leurs efforts pour que cette première soit une parfaite réussite. Elles n'ont pas lésiné sur les moyens pour offrir des prestations de qualité. Elles remercient toutes les personnes qui de près ou de loin ont donné le coup de main.

Cette belle et sympathique fête, musicalement animée par Luce et son orgue de Barbarie, fait désormais partie de la mémoire collective et sera certainement réitérée l'an prochain.

 

Pierre Santiago

 

Samedi 11 janvier 2015

Puimoisson est CHARLIE
Puimoisson est CHARLIE

Dans beaucoup de pays du monde, des gens se lèvent pour crier leur indignation face aux crimes abominables perpétrés dans les locaux du journal "Charlie Hebdo" et dans le magasin hyper cacher de la capitale.

Samedi 11 janvier à 12h, à l'appel d'un groupe de citoyens, plus d'une centaine de personnes se sont rassemblées sur la place Saint Eloi, près du monument aux morts pour clamer ensemble haut et fort leur attachement indéfectible, non négociable, de la LIBERTÉ.

Très émues et recueillies, elles ont observé une minute de silence pour rendre hommage aux personnes lâchement assassinées au coeur de leur lieu de travail et de vie.

S'attaquer à la liberté de la presse, c'est remettre en cause les concepts mêmes de la République Française de :

LIBERTÉ,  ÉGALITÉ, FRATERNITÉ

Ces trois mots sont le support de notre démocratie laïque. Douze personnes (des caricaturistes célèbres, des policiers) sont arrachées à la vie tragiquement parce qu'elles faisaient leur travail d'information de manière humoristique et les autres, leur travail de protection. Il n'y avait pas, dans les dessins de Charlie, d'esprit de méchanceté, de haine ou de perversité. L'objectif recherché était de dénoncer par le comique des faits de société.

faire sourire, rire et réfléchir les lecteurs, c'est le travail de "Charlie Hebdo".

Nous souhaitons vivement que cela continue en toute sécurité et liberté d'expression.

Oui, à Puimoisson, nous sommes tous Charlie.