Conservation de notre patrimoine

Nettoyage des lavoirs et de la fontaine

Il y a bien longtemps qu'il ne sert plus à la lessive. S'il pouvait parler, il raconterait les "bugades" du temps jadis, la guerre de 40 et la trilogie des téléfilms du réalisateur Jean Prat. C'est un édifice porteur d'histoire et d'émotion.

Situé au bas du village, sur la route départementale qui mène à la maison de retraite, l’Épi Bleu, ce la voir est alimenté par une source abondante, d'une fraîcheur enivrante, coulant en continu même au plus fort de l'été.

Hélas, l'eau n'est pas potable. Les résultats de laboratoire montrent un taux élevé de nitrate. Cela n'empêche pas certaines personnes de la consommer, vue sa fraîcheur revigorante.

Actuellement, cette eau sert surtout à l'arrosage des jardins situés à proximité.

Pour redonner un peu de lustre à ce lavoir, Dany Dubois, conseillère municipale a invité la population "au coup de main" le 10 juin 2014 pour vider, récurer, nettoyer les bassins remplis d'immondices.

 

Une dizaine de personnes a répondu à son appel. C'est sous un soleil de plomb, armé de balais, de pelles et de brosses, que tout ce petit monde s'est mis à l'ouvrage aidé par Eric, employé municipal.

Des boissons ont été offertes avec beaucoup de plaisir par Mr le Maire.

Outre les colonies d'algues qui ont mis des années à se former sur les parois des bassins, le groupe de bénévoles a trouvé toutes sortes de détritus. Le plus surprenant est la multitude de gros cailloux tapissant le fond des bassins. (Actes d'incivilités et de vandalisme)

Il a fallu un camion pour évacuer tout ce qui a été récupéré.

La municipalité remercie ces travailleurs motivés à la maintenance du patrimoine.

Une expérience enrichissante à réitérer.

 

Pierre Santiago

Rénovation des deux portails

L'entretien et la préservation des sites, des monuments et des architectures chargés d'histoire sont un axe de travail à valeur affective de la municipalité.

Les deux portes du village, celle de Riez et celle de Moustiers, vestiges des anciens remparts qui protégeaient la cité des envahisseur subissent farouchement les agressions du temps.

Les piliers qui forment le portail de Moustier perdent une à une les pierres qui font leurs assises laissant place à de grosses plaies béantes qui jour après jour s'agrandissent.

La voûte à clef au-dessus devient dangereuse. Certaines pierres de taille se désagrègent et partent en poussière.

Au cours des siècles, ces deux portails ont fait l'objet de multiples rapiècements, fait de bric et de broc, tendant à ressembler à un mauvais patchwork.

C'est ainsi que, sous l’impulsion de la conseillère municipale Dany Dubois, aidée des conseils avisés du maire Philippe Coste, qu'un chantier de rénovation a été mis en place.

Les habitants motivés par la sauvegarde du site ancien, sont les bienvenus.

Un long et minutieux travail est engagé.

 

Pierre Santiago

Réfection du cimetière

 

Face aux difficultés de fonctionnement et afin d'être plus rationnel, lemaire Philippe Coste a missionné dès le début de sa mandature une étude sur l'état des lieux du cimetière en proposant plusieurs pistes de travail.

Aujourd'hui, le dossier avance.

Un plan précis de l'existant a été élaboré par Chantal et Jean-Claude Beugnet. Cela leur a demandé une importante et minutieuse recherche.

Ce travail répertorie l'ensemble des tombes lisibles ou non. A partir de ce document, une analyse de toutes les concessions sera établie par les services de la mairie. Elle donnera une lecture exacte et claire de la situation géographique et administratives des sépultures.

Ce document permettra à terme d'appliquer et de réajuster les "droits de la concession" et facilitera aussi le travail des pompes funèbres.

En outre, vu les demandes croissantes des administrés souhaitant un lieu pour recevoir des urnes funéraires, le maire a proposé au conseil municipal la création d'un espace cinéraire et d'un columbarium.

 

Pierre Santiago