Actualités 2018

SOMMAIRE


NOVEMBRE

Dimanche 11 novembre

LES CEREMONIES DU CENTENAIRE DU 11 NOVEMBRE 2018

 

 

 

Sous un ciel chargé de lourds nuages gris, il y avait foule autour du monument aux morts pour perpétuer le devoir de mémoire.

 

Les anciens combattants de 14-18 ont tous disparu, La mémoire collective garde le souvenir de ce conflit meurtrier, dont la violence et la durée ont traumatisé pour toujours le continent européen dont les 36000 communes de France et toutes les colonies qui ont payé un lourd tribut en êtres humains.

 

 

 

C’est en présence du maire Philippe Coste, des anciens combattants, des porte- drapeaux,  de la brigade de la gendarmerie, du corps des sapeurs-pompiers, des conseillers municipaux des enfants de la commune que les manifestations se sont déroulées.

Après les discours, le maire et  le président des anciens combattants accompagnés d’enfants ont déposé deux gerbes de fleurs au pied de la stèle.

A travers  ces commémorations,  la mémoire collective reste vivace et se transmet entre les générations.

 

Pour clore cette émouvante cérémonie, une fervente Marseillaise a été entonnée  par tous les participants et les cloches de l’église St Michel ont résonné allègrement à l’image de celles annonçant la fin de la guerre de 14/18.

Pierre SANTIAGO

 

OCTOBRE

MISE EN LUMIÈRE DU CLOCHER DE L’ÉGLISE SAINT MICHEL

Un clocher d'église sans le son des coches, sans horloge et non éclairé la nuit, est un édifice muet, triste et ans âme.

L'église St Michel, à laquelle les puimoissonnais sont très attachés a bénéficié, en 2018, d'importants travaux de rénovation qui ont duré plusieurs mois.

En cette fin d'octobre, le village a retrouvé le son de ses cloches qui égrènent et martèlent les heures de la nouvelle horloge, ainsi qu'un magnifique éclairage du clocher visible à des lieues à la ronde.

Une belle restauration qui embellit le village et lui redonne son âme.

 

Pierre Santiago

Mercredi 17 octobre

REPAS « COCKTAIL »  à l’ÉPI BLEU

 

Mercredi 17 octobre, les résidents de l’Epi Bleu étaient invités à s’installer pour un repas « cocktail, dans la salle de restaurant, dressée et décorée pour l’occasion.

 

Aurélie et Sylvie, les deux cuisinières avaient mis les petits plats dans les grands, en proposant une présentation « traiteur » pour un buffet des plus alléchants, des verres givrés de l’apéritif aux verrines tricolores du dessert.

Un très beau moment de convivialité où les voisines et voisins de table n’étaient pas ceux de tous les jours. Un grand plaisir également dans cette dégustation « avec les doigts » où les couleurs et les saveurs de chacun des mets ouvraient l’appétit, le plaisir des papilles passant d’abord par celui des pupilles.

Les activités proposées pendant les temps d’animation de l’après-midi étaient en toute logique sur le thème de la gastronomie.

 

Un moment dont les résidents et le personnel se souviendront longtemps, une formule de repas qui sera reconduite plusieurs fois dans l’année.   

D de V et  P. S

 

Samedi 13 & Dimanche 14

RENCONTRES ET CONFÉRENCE MARIA BORRELY

 

Organisées par les éditions «Parole » et l’association «Langage Pluriel », les rencontres autour de l’œuvre Maria Borrely ont lieu du 5 octobre au 9 novembre sur tout le département.

Le week-end du 13 et 14 octobre, c’est à Puimoisson au sein même de l’école communale  portant son nom, où elle a enseigné et vécu, que la manifestation a eu lieu.

Dans la cour de récréation, la comédienne Claude Fosse a planté le décor et proposé au groupe de participants-passionnés, une ballade-lecture « Sous le vent » à travers les rues du village.

 

 

 

Après la promenade littéraire, Jean Darot éditeur des éditions «Parole», Thiérry Gillyboeuf écrivain et Claude Fosse  ont animé une Discussion-lecture sur l’ensemble de l’œuvre.

 

Le dimanche après-midi, la projection du film  «Marie Christine Barrault lit Maria  Borrely » a clos ce week-end de belles lettres.

 

 

 

Dans la salle de conférence, Françoise Ruyssen, présidente de l’association « Horizon » et les bénévoles de la médiathèque départementale 04 avaient pris soin, d’ériger une exposition  sur la vie de Maria Borrely, son passage  à Puimoisson, avec photos et documents.

 

Pour mieux appréhender l’école des années 20, les organisatrices avaient reproduit une salle de classe, avec petits pupitres, cahiers jaunis annotés, livres scolaires, cartes de géographie etc,

 

Pierre SANTIAGO

 


SEPTEMBRE

Dimanche 16 septembre

JOURNÉE DU PATRIMOINE 2018

Sur le thème " balades des puits et des fontaines"

Mercredi 27 septembre

LE PETIT JARDIN DU CENTRE DES LOISIRS

Bruna est actuellement étudiante, en stage,  au centre de loisirs de la commune de Puimoisson, sous la responsabilité de Marjorie Tourrot. Elle prépare le brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport qui est un diplôme de niveau IV (niveau BAC) créé en France en 2001. (BPJEPS)

Dans son cursus d’apprentissage, il lui est demandé d’être capable de concevoir  un projet, de le réaliser et de préparer les modalités d’évaluation.

L’objectif principal du projet de formation choisi par Bruna est la création d’un «Petit Jardin » pour les enfants,  prenant en compte les concepts de l’écologie.

En parallèle, huit jeunes personnes, en insertion sociale et professionnelle, de la ligue de l’enseignement des AHP sous la responsabilité de Césario Ferreira ont été associées au projet.

Ils ont participé activement avec les enfants à la création du « Petit Jardin » au sein même de l’enceinte du centre de loisirs.

Ce travail de création a duré plusieurs mercredis et vacances scolaires.

L’évaluation des résultats pratiquée par des professionnels compétents a été  positive.

Ce mercredi 27 septembre, a eu lieu, l’inauguration  du « Petit Jardin » en présence du maire Philippe Coste,  de Damien Broitmann, coordonnateur  de la ligue d’enseignement, des responsables de l’encadrement, de  l’ensemble des jeunes et des enfants.

Ce partenariat (Mairie, ligue de l’enseignement 04, centre de loisirs) a permis de répondre de manière satisfaisante aux attentes des différents partenaires et à Bruna d’atteindre son l’objectif. 

Pierre SANTIAGO

Samedi 22 septembre

ALICIA ET ANTHONY SE SONT DITS « OUI »

 

 

Ce samedi 22 septembre, la place de St Eloi était de  la fête pour assister au mariage d’Alicia et d’Anthony.

La famille, les amis sont venus en très grand nombre. La salle des mariages de l’hôtel de ville, n’a pas pu recevoir tous les invités.

Après une période d’essai au cours de laquelle ils ont  donné naissance à Yuna 7 ans et à Léonie 3 ans, Alicia Audibert et Anthony Sapone ont décidé  de se marier.

Voilà un beau projet !

 

 

Cette union a permis de réunir, tous les gens qu’ils aiment, qu’ils apprécient pour partager leur bonheur.

Tous les amis d’enfance qui ont connu le début de leur idylle et qui les ont vu évolué au fil du temps  étaient là, vêtus de leurs plus beaux apparats, sous un soleil de fin d’été qui n’avait pas perdu de sa vigueur.

Le 1er adjoint Cicile Jérôme, après avoir donné lecture des articles du code civil a procédé à l’union du couple devant les quatre témoins : Vincent et Laura Bergier, Lizon Blanc et Alexandre Guerin. Une cérémonie qui s’est voulue, joyeuse, publique et républicaine.

Puis le mariage religieux a suivi. Le curé Wojciech Plewczynski, a recueilli l’échange des consentements qui est le cœur du sacrement du mariage avec le don mutuel des alliances. Une solennité empreinte d’émotion.

Le journal « Haute Provence Info » leurs souhaite les meilleurs vœux de bonheur.

 

Pierre SANTIAGO

 

Dimanche 16 septembre

JOURNÉE DU PATRIMOINE

Du 31 août au 15 septembre

RACINES ET PASSION

 

Cela fait cinq ans que les artistes du village exposent leurs œuvres. dans la salle du conseil municipal qui fait office de galerie.

Cette semaine, c’est au tour de Geneviève Cotte d’installer ses  toiles sur les cimaises de l’hôtel de ville.

De beaux tableaux joliment nuancés où transpire une belle énergie créatrice. Les gorges du Verdon sont représentées sous diverses  formes et a différends moment de la journée, à l’huile, à l’encre de chine, à l‘aquarelle.

Une œuvre d’art est indéfinissable. Quand  on  pousse la porte pour y entrer,  il est donné d’y voir une multitude de nuances et d’interprétations.

Les toiles de Geneviève, qu’elles soient en couleur ou en noir et blanc ont du sens, c’est ce qui fait sa griffe, sa spécificité, sa personnalité.

L’artiste est très attachée à l’histoire de ses aïeux au sein de la commune.

Bien que née en Aveyron et résidant à Toulouse, elle est très souvent à Puimoisson au sein même de ses racines.

Artiste confirmée, sa première exposition remonte aux années 80, à Réalmont, dans le Tarn. Depuis, elle n’a cessé d’affiner et de peaufiner ses œuvres. Elle l’explique à travers ses toiles sur l’amandier, cet arbre au bois dur et aux  racines tenaces qui peuple le plateau aride de Valensole.

 

Pierre SANTIAGO

Lundi 3

RENTRÉE 2018 : C’EST LE GRAND JOUR

 

 

Lundi 3  c’était le grand jour, pour les 55 élèves de l’école Maria BORRELY.

La directrice Agnès de la Casa, les professeurs Sandrine Maia et Sébastien De la Casa ont préparé avec efficacité et compétence cette rentrée 2018.

Leur organisation au cordeau a permis, un accueil

serein, en toute quiétude. Les enfants et leurs parents ont été accueillis en musique selon les nouvelles directives de l’éducation nationale par le corps enseignants.

 

Les tout-petits, ont commence, par une visite des lieux, de la salle de classe, du  dortoir pour les petites siestes, des  toilettes.

Isabelle Espariat, agent territoriale spécialisé des écoles maternelles (ATSEM) est chargée de seconder la professeure pour encadrer les maternelles. 

En ce qui concerne, la collaboration avec la municipalité,  la directrice de l’école s’est dite satisfaite de la forte implication de la mairie concernant l’amélioration du cadre de vie, tant au niveau des locaux avec que dans la mise à disposition  d’outils pédagogiques indispensable au fonctionnement. (Tableau numérique, ordinateurs, etc)

Depuis 2014, de nombreux travaux ont permis de redonner du lustre à ce patrimoine quelque peu abimé par les  morsures du temps.

Pour sa 133ème rentrée scolaire, l’école Maria Borrely  présentait un visage serein, un bel effectif d’écoliers, un encadrement pédagogique dynamique, des agents techniques dans les startingblocks.

Dès 9h30, tous les accompagnants, parents, grands-parents, anciens élèves ont été invités à quitter les lieux et le portail s’est refermé sur une nouvelle année scolaire.

 

Pierre SANTIAGO

Samedi 1er et dimanche 2

JOLI SUCCÈS DU CHALLENGE PIERRE-MARIE PIERRISNARD

34 triplettes ont participé et honoré ce challenge de jeu provençal

Yo, avec Jacques Chignola. Concours de boules du 15 août 1983
Yo, avec Jacques Chignola. Concours de boules du 15 août 1983

 

Organisé samedi 1er et dimanche 2 au boulodrome de Puimoisson, par l'association "La boule Blanche" et par la famille de Pierre-Marie Pierrisnard, appelé "Yo" par tous ses amis, ce sont 34 triplettes qui se sont affrontées dans la bonne humeur et habitées d'un esprit sportif.

Il se prénommait Pierre-Marie, mais les gens l'appelait "Yo". C'était un enfant du pays. Puimoisson l'a vu naître et grandir. Il a fréquenté la communale Maria Borrely et déjà là, la passion pour le jeu de boules était en lui.

Tout au long de sa vie, Yo n'a pas cessé de jouer aux boules. Il était devenu un tireur hors pair que l'on croisait très souvent lors des grandes rencontres.

D'un naturel sympathique et aimable, il était habité d'un bel esprit d'équipe.

Par son caractère, il a su se faire apprécier de tous. C'était un fidèle des boulodromes de la région, avec ses amis qui regrettent sa disparition et qui en parlent très souvent.

 

 

Pour ce challenge, le soleil était présent. L'ombre généreuse des micocouliers a permis au public venu en nombre d'assister sereinement à toutes les parties.

Elles furent âprement disputées et ce n'est que dans la soirée que le verdict est tombé.

La famille de "Yo", ses deux garçons Bruno et Laurent, le président de "La Boule Blanche", ont remis le challenge à l'équipe victorieuse de Jean-jacques Luce de Valensole, ainsi que les coupes et autres récompenses aux différentes équipes méritantes.

Ils ont remercié tous les joueurs, les bénévoles, le Café des Arts, l'auberge "Côté Soleil", la municipalité, l'entreprise Eric Perier, pour leur participation et leur soutien.

Avec ce challenge bouliste, un hommage fut rendu à Yo pour sa gentillesse, son franc parler, son humour toujours présent. Une belle personne.

Pierre Santiago


AOÛT

Jeudi 23 août

Mercredi 22 août

La petite ferme de Lily à l’Épi Bleu

 

"La petite ferme de Lily" s'est déplacée à l'EHPAD " L’Épi Bleu" de Puimoisson ce mercredi, rendre visite aux résidents, pour un après midi récréatif.

Dominique, l'animatrice de l'établissement, a cherché longtemps la ferme adéquate correspondant au mieux aux attentes ta,t au niveau de l'intérêt thérapeutique que des normes de sécurité. "Les animaux impliqués dans toutes les activités sont soumis à des normes préétablies de santé, de comportement et d'éducation.

C'est ainsi que "La ferme de Lily" a été choisie pour ses objectifs dont le support principal est l'animal en tant qu'élément de médiation dans la relation, la communication.

Les deux intervenants ont fait preuve de pédagogie et de savoir-faire. Ils ont fait participer tous les résidents à la découverte ou redécouverte des lapins. Ils les ont aidé à les toucher, les caresser, les prendre dans leurs bras pour les plus téméraires et en toute sécurité.

Cela a suscité un vrai bonheur chez les personnes âgées. faire venir la ferme dans les murs de l'institution permet la participation de toutes les personnes, des plus autonomes aux plus dépendantes.

Faire resurgir des moments de vie, retrouver le contact sensoriel sont des objectifs de "La petite ferme de Lily".

Un animation thérapeutique ciblée pour la population accueillie à l'EHPAD qui est en majorité issue du monde rural.

Un bel après midi d'émotion.

 

Pierre Santiago

Dimanche 19 août

11ème rassemblement des motos anciennes

et vieux matériels agricoles

Organisé par "Lou Mistraou"

Pour la 11e année consécutive, une centaine de véhicules était rassemblée sur la place de Saint Éloi.

 

Pour la 11e année consécutive une centaine de véhicules était rassemblée sur la place de Saint Éloi de Puimoisson (Alpes-de-Haute-Provence) qui semble de plus en plus petite vu le nombre impressionnant de voitures exposées.

 

Une rude journée pour le président Richard Roux qui était sur tous les fronts. Toute l’équipe de bénévoles de l’association « Lou Mistraou » s’est donnée « à fond » pour réussir cette manifestation rétro. De belles mécaniques aux chromes rutilants ont reçu la visite de nombreux passionnés de ces vieilles soupapes qui ne prennent aucune ride et dont certaines semblent sortir d’usine.

 

Le public a pu admirer les différents modèles comme la Simca P60, les mythiques 2CV, les Mercedes, Triumph, Porsche, etc. Pour les amoureux, le temps parait s’être arrêté. Un retour dans le passé semble indispensable pour apprécier le ronronnement de ces moteurs d’antan. De nombreuses marques françaises et étrangères étaient présentes.

 

Le président a accueilli tous les participants et avait pris soin lors de l’arrivée des véhicules de les exposer par grands noms de l’automobile. Beaucoup de visiteurs à ce musée éphémère, montrent que le plaisir est toujours vif pour les vieilles soupapes.

 

Sur les coups de midi, la traditionnelle et longue file pour la parade s’est formée et a pris la route de St-Jurs, accompagnée du parfum de lavande qui baigne l’air ambiant. Le soleil n’a pas manqué, il a été très généreux pour les personnes et pour les carrosseries. Les places à l’ombre étaient prises d’assaut.

 

Comme dans tous les villages en fête, la matinée s’est terminée par un apéro et un banquet. L’ambiance musicale était efficacement assurée par le groupe Domino. A l’année prochaine pour encore mieux.

 

De notre correspondant Pierre Santiago

 

Journée autour du livre

Organisée par "Les rendez-vous de Puimoisson"

Jeudi 16 août

DERNIÈRE HOMÉLIE DU PRÊTRE WOJCIECH PLEWCZYNSKI

A NOTRE DAME DE BELLEVUE

Avant de prendre une retraite bien méritée, le prêtre du canton de Riez, Wojciech  Plewczynski a officié pour la 16ième et dernière fois dans la chapelle de N.D de Bellevue.

Depuis le XIX siècle, le 16 aout pour la sainte Marie, en plein cœur de l’été, les vieux murs de la chapelle résonnent des chants  et des prières des paroissiens.

Cet édifice perché sur une colline, à quelques encablures de Puimoisson a vu le jour en 1603, grâce  à « une importante donation faite par une noble dame de Riez nommée Algarade ». Il est entouré de pins d’Alep, de chênes, d’acacias qui le  protègent  et forment un bosquet offrant  une ombre agréable au traditionnel pique-nique.

Cette messe,  dite au milieu de la nature, une fois par an, en présence d’une quarantaine de fidèles fait partie de l’histoire de Puimoisson. La ferveur parait plus dense que dans le temps ordinaire.

Elle est suivie de la procession vers la croix accompagnée de chants et de prières en langue provençale et se termine par la bénédiction des fidèles.

Cette  tradition est maintenue grâce à la disponibilité de personnes telles que Mmes Lili Testanière, Andrée  Manent et Huguette Blanc.

Pour 2019, la réfection complète de la toiture de cette petite chapelle est programmée dans le listing des travaux communaux..

Les amis de Notre Dame de Bellevue tenant à participer aux frais de rénovation ont fait  une donation  à la municipalité une jolie somme. (Fruits de la générosité des fidèles et de la vente des petits pains  bénis). 

Pierre SANTIAGO

 

Mercredi 15 août

ALIX ARNOUX, UN MONDE D’ÉMOTION

 

Alix Arnoux est une artiste peintre qui partage son bassin de vie entre Marseille, la côte d’azur, l’Espagne et le village de Puimoisson, creuset du berceau et de l’âme familiale.

 

C’est là, au cœur du village, dans une grande maison  située sur  la place St Éloi, qu’elle a vu le jour et grandi, entourée de ses parents et de ses sœurs.

 

Autodidacte des arts plastiques, Alix a découvert  très jeune, dans la peinture abstraite, un  moyen de communication et d’échange  pour traduire ses émotions.

 

Alix, aime dire « le dessin et la peinture ont toujours fait partie de ma vie ».  

Comme l’affirme sa sœur Marie-Rose, complice de toujours : « Petite, elle n’a pas cessé de dessiner. Tous les supports étaient une opportunité à un dessin, une aquarelle ».

 

Alix est une artiste reconnue  à travers les différentes expositions réalisées sur la région PACA. Sa notoriété n’est plus à faire.

 

Elle  travaille aussi le verre et réalise de magnifiques vitraux et autres objets comme des lampes de chevet, style Tiffany. Une de ses œuvres est visible à l’église St Michel intitulée « Le baptême » crée en 2001.

L'exposition qu'a proposé Alix, ce mercredi 15 août, dans sa maison familiale, se voulait

 

éclectique, de nouvelles toiles accompagnaient  d’anciennes, de nouveaux supports, de belles couleurs 

 

Pierre SANTIAGO

 

Vendredi 3 août

6ème Nuit des Étoiles

 

 

Après la plus longue éclipse totale de lune du XXIe siècle, les amateurs passionnés d’astronomie ont à nouveau été conviés, ce vendredi 3 août, à la soirée spéciale « la nuit des étoiles », pour observer les étoiles et contempler les quatre planètes visibles de la voûte céleste.

 

Provence Info


Tous les événements précédents sont dans les pages "Archives"