Actualités 2019

SOMMAIRE


AOÛT

Dimanche 18 août

12ème  JOURNÉE DE LA MOTO DE COLLECTION, DES TRACTEURS ET

DES MATÉRIELS AGRICOLES ANCIENS.

 

L'association" Lou Mistraou" a organisé les 12ème Rencontres des motos de collections, des tracteurs et matériels agricoles anciens.

Cette manifestation connait toujours autant de succès. Ceete année, ce sont 15 vieux tracteurs, et plus de matériels agricoles, qui rendent attrayant ce musée éphémère à ciel ouvert.

Les bruits d'échappement signaient la marque de la moto. (BSA, Harley, Terrot, Motobécane, gnome Rhône, Solex etc...)

 

De nombreuses discussions sur les vieilles soupapes ont émaillé cette belle journée et réveillé plein de souvenirs. Vers midi, une cinquantaine de machines de toutes cylindrées, de toutes marques, ont paradé jusqu'à Saint Jurs.

Les tracteurs ont aussi fait entendre leurs vieux culbuteurs et défilé dans la rue principale du village, menés par le président Richard Roux.

Un apéro a conclu la matinée, puis un repas motard attendait les participants et leurs invités sous les micocouliers.

La manifestation a pris fin avec la remise des prix.

 

Rendez-vous l'année prochaine pour voir plus nombreuses encore ces vieilles machines habillées des parfums du passé.

L'ambiance musicale était assurée par le groupe "On the Run".

Pierre Santiago

Vendredi 16 août

MESSE A NOTRE DAME DE BELLEVUE

 

Après d’importants travaux  de toiture, (Voir journal HPI du 9/08/2019) Notre Dame de Bellevue a reçu vendredi 16 août  les paroissiens venus en grand nombre pour célébrer l’assomption de la vierge Marie.

Comme chaque année, depuis le XIX siècle,  en plein  cœur de l’été, les  vieux murs de la chapelle résonnent  de chants  et de prières.

Ce jour-là,   la ferveur parait plus dense que dans le temps ordinaire.

Les curés Stéphane  et Marcel   ont célébré l’office puis la cérémonie s’est poursuivie par la procession vers la croix accompagnée de  cantiques.

A la fin de la célébration,  le traditionnel pique-nique a rassemblé la majorité des pèlerins. Chacun a cuisiné un plat qu’il a partagé dans la bonne humeur sous l’ombre agréable des chênes.

Cette coutume est maintenue et perdure grâce à la pugnacité d’une petite poignée de paroissiennes, comme  Huguette,  Lili et Andrée. 

Pierre SANTIAGO

Dimanche 4 août

LA 7ème NUIT DES ÉTOILES

 

Ce dimanche 4 aout, c’est  la  7ième année consécutive que  les associations «Horizon » et « Lou Mistraou » donnent rendez-vous aux amateurs d’astronomie et à tous  les amoureux du ciel,  Il s’agit d’une occasion unique pour  observer, contempler et scruter la voute céleste.

Le public a  répondu présent en très grand nombre à cette invitation,

Pour accueillir tous ces  passionnés, Christiane et Richard Roux ont  mis à disposition la pelouse de leur jardin fraichement tondue, à l’abri de toutes pollutions lumineuses.

La façade de leur habitation servait  d’écran de projection..

Cet « espace » a permis à certains scrutateurs de s’allonger sur l’herbe, le nez dans les étoiles et pour les autres munis de transats d’avoir une place bien relax.

Tous ont écouté attentivement les explications et les clarifications du conférencier Louis Gillet, professeur de physique,  passionné d’astronomie, en vacances dans notre village et animateur bénévole de cette soirée.

Fidèle à ses engagements, depuis la création de cette animation dont il est une pièce maitresse, il n’a de cesse d’affiner et de peaufiner ses interventions, pour  les rendre compréhensibles et vivantes.

 

Chaque année, pour améliorer sa prestation, et rendre plus parlantes ses techniques  pédagogiques, il s’équipe de nouveaux matériels performants. Les participants ont ainsi découvert le pointeur laser d’astronomie pour mieux leur permettre de suivre la cible, et le télescope avec caméra qui projette en directe sur l’écran, les images filmées

Lors de cette dernière conférence, il s’est adjoint  son fils pour le suppléer dans la gestion de ce matériel connecté.

La soirée a commencé par l’observation de la station spatiale internationale, (ISS),  qui a traversé le ciel pour disparaitre au loin dans l’ombre de la terre.

Pendant plus d’une heure, Louis Gillet a expliqué, la lune et ses cratères, Jupiter et ses lunes, Saturne et  ses anneaux,   la grande ourse, les différences de luminosités entre les étoiles. Etc.

Une belle soirée, très instructive, gratuite, généreuse entièrement organisée par des bénévoles.    Pour eux le public venu en très grand nombre est la plus belle des reconnaissances.

Pierre SANTIAGO


JUILLET

Dimanche 28 juillet

LE  2ème RENDEZ-VOUS LITTÉRAIRE  DE PUIMOISSON

 

 

La deuxième  journée  du  livre organisée par  l’association  «Les Rendez-vous de Puimoisson » ce dimanche 28 juillet a connu un joli  succès.

C’est dans la salle du conseil municipal et à l’abri de barnums installés sur la place de la mairie que les écrivains présentaient leurs ouvrages.

Des auteurs, des éditeurs,  et un public venu en grand nombre ont permis  la réussite de cette deuxième rencontre à laquelle se sont associés, une dizaine d’artistes peintres, de sculpteurs et de céramistes .

 

 

Le soleil était accompagné d’un vent fort, dont les bourrasques « taquines » ont fait envoler des livres, des peintures et  autres œuvres des exposants.

 

Lors de son interview par la présidente Françoise Julien, le maire Philippe Coste a fait un parallèle avec l’œuvre  de Maria Borrely «Sous le vent» et de préciser, « nous sommes au pays de Frédéric Mistral ».

Parmi les différentes animations, les artisans de cette journée littéraire avaient érigé une table ronde à l’image de  «La Grande Librairie » de F. Busnel, donnant la parole aux auteurs pour des approfondissements sur leurs ouvrages.

 

 Les lecteurs, quant à eux étaient invites  à décliner à haute voix des  morceaux choisis.

Cette journée du livre a permis de mettre en lumière et connaitre de  talentueux auteurs locaux, du canton ou du département comme: Jean Pierre Milan de Puimoisson,  Jacques Bec et Guy Jampierre de Valensole, Serge Panis de St Auban ou encore la jeune auteure Johanna Gleise de Digne Les Bains.

Un atelier reliure dirigé par Françoise a permis aux visiteurs d’être sensibilisés à la complexité de ce travail.

Restaurer un livre ou relier un document est une œuvre de longue haleine. Plus que de la technique, la reliure est de l’art.

Cette journée littéraire s’inscrit avec beaucoup d’ambition et de persuasion  dans le  paysage culturel de la lavande et du blé.
Pierre SANTIAGO

Dimanche 21 juillet

XIIème RENCONTRE DES VOITURES ANCIENNES ET DE COLLECTIONS

 

Pour la 12ièmeannée consécutive, 88 équipages étaient rassemblés sur la place St Éloi pour la plus grande joie des amateurs de prestigieuses mécaniques et des nostalgiques  de vieux moteurs d’avant-guerre et des années cinquante. Il y en avait pour tous les gouts.

Le président Richard Roux  de l’association « Lou Mistraou »ne cachait pas sa satisfaction d’avoir réussi une jolie  journée rétro.

 

De belles mécaniques aux chromes rutilants ont défilé devant de nombreux visiteurs passionnés de ces vieilles soupapes qui ne prennent aucune ride et d’autres plus récentes dont la puissance des chevaux sous le capot leur donne des ailes.

Pour les amoureux de l’ancien, le temps parait s’être arrêté. Un retour dans le passé semble indispensable pour apprécier le ronronnement de ces moteurs d’antan, De nombreuses marques françaises et étrangères étaient présentes.

Sur les coups de midi, une longue file de «belles exposées» s’est formée  pour parader sur la route de St Jurs au parfum de lavande.

 

Le soleil n’a pas manqué, il fut généreux  pour tout le monde. Heureusement, les micocouliers étaient là pour donner un peu d’ombre et permettre de rêver, de  s’extasier et d’échanger.

Comme dans tous les villages en fête, la matinée s’est terminée par un apéro et un  grand  banquet.

L’ambiance musicale était assurée par l’orchestre de rue «Les  Dominos »

L’après-midi, vers les 15heures, le président a présenté les véhicules et les équipages. Le jury a eu beaucoup de difficultés à départager les méritants vu la qualité de leurs prestigieuses montures.

A l’année prochaine pour encore mieux !

Pierre Santiago

Dimanche 14 juillet

GRANDS FEUX D’ARTIFICES DU 14 JUILLET

 

 

C’est sous un ciel clément, après l’orage, que la population s’est déplacée pour assister au spectacle des feux d’artifices du 14 juillet 2019.

Ils ont été tirés au stade municipal sous l’œil attentif et bien veillant des sapeurs-pompiers.

Une belle pyrotechnie savamment orchestrée qui a donné lieu à beaucoup d’émerveillement.

La municipalité a tenu à marquer de façon symbolique la révolution française de 1789 en offrant à la population de magnifiques rosaces de toutes les couleurs. Plusieurs personnes ont fait la réflexion que ce fut le plus beau et le plus féérique des feux d’artifices tirés au village de toutes ces vingt dernières années.

Pierre SANTIAGO

Vendredi 12 juillet

CONCERT DE CHANT LYRIQUE A L’ÉGLISE SAINT MICHEL

«LA VOIX FÉMININE A CAPELLA AU FIL DES TEMPS ET DES AMOURS»

 

Il y avait foule ce vendredi 12 juillet à l’église St  Michel pour assister au concert organisé par l’association «Les Rendez-vous de Puimoisson».

Celle-ci, invitait  les amoureux du chant lyrique, mais aussi les vacanciers, les curieux à s’immerger pendant plus d’une heure dans l’art du chant au sein  des vieux murs épais, frais et reposants  de l’église.

La  voix féminine  est la première que l’on entend dans notre vie intra utérine et longtemps après. Elle  va nous accompagner  toute notre vie, nous guider,  nous stimuler, nous faire grandir.

C’est avec une voix claire et généreuse,  jouant avec les aigus, que la chanteuse lyrique soprano Hélène Richer proposait «un voyage musical à travers différentes époques où la figure de la mère, la figure de la femme aimante et aimée sont évoquées à capella».

L’artiste a fait l’unanimité par son talent et son charisme. Elle a envouté le public en lui offrant le meilleur d’elle-même avec  un répertoire spécifique de musiques, percutions et chants anciens très variés de l’époque médiévale.

Elle a chanté en différentes langues passant de l’arabo-andalouse dans Cantiga de Santa Maria, puis au latin et  au catalan dans « Livre Vermeil Montserrat », et au Ladino (castillan et hébreu) dans les chants sépharades.

La scène est son domaine, elle occupe tout l’espace pour faire vivre son répertoire. Elle est chez elle.

Un magnifique concert plein de présence et chargé d’émotion.

Pierre SANTIAGO

6 au 9 Juillet

            LA  FÊTE DE ST ÉLOI  EN TOUTE TRANQUILLITÉ

 

Le premier week-end de juillet, la commune célèbre son patron : St Éloi.

Inscrite dans la mémoire collective, cette célébration est  incontournable dans l’histoire festive du village depuis le 18è siècles.

« Originaire de Chaptelat dans le Limousin, "le bon saint Éloi" appartenait à une famille de paysans aisés qui travaillaient eux-mêmes leur domaine.

En 641, Éloi était ordonné prêtre et devenait évêque de Noyon-Tourmai…. Saint Éloi est le patron des orfèvres, et par extension, des forgerons, métallurgistes, quincailliers, serruriers, protecteur des chevaux et, à ce titre, des cultivateurs.. »

Pour l’honorer,   cinq jours de liesse et d’allégresse publique sont organisés au village.

La journée du dimanche en est l‘apothéose. La grande messe le matin a été célébrée par le prêtre Norbert et les traditionnels petits pains bénis vendus sur le parvis de l’église à la fin de l’office.

Les manèges les stands forains, les groupes musicaux, « le Baletti », les concours de boules n’ont pas manqué.

Une fête sympathique à l’image du pays.           

Pierre SANTIAGO


JUIN

Dimanche 30 juin

UNE SOIRÉE FLAMENCO

Samedi 29 juin

TRÊVE ESTIVALE POUR LE FOYER

Après des mois d'activités intenses telles que jeux de cartes, dégustation de gâteaux, de ganses, de petits blancs moelleux et de ballades gastronomiques, une fatigue générale s'est emparée de tous les adhérents.

Un temps de pause est donc indispensable tout l'été, surtout en période de canicule afin d'être optimal pour la rentrée de septembre.

Laurie et Jérôme du Café des Arts avaient mis les petits plats dans les grands pour accueillir les invités dans la salle climatisée, à l'abri de la chaleur.

Comme il est de tradition, le président Jean Testanière a pris la parole pour remercier le maire Philippe Coste d'être présent au repas et toutes les personnes qui, de près ou de loin, participent à l'épanouissement du foyer. Il a mis en exergue son équipe pour son dynamisme, sa motivation.

Il a loué particulièrement Annie et Jeanine pour leur assiduité, ainsi que toutes les autres petites mains, véritables "piliers" de l'association.

Il remercie la municipalité pour l'aide infaillible apportée chaque année tant financière que matérielle.

Le foyer des aînés ruraux est ouvert tous les mardis et vendredis de 14h à 18h toute l'année.

Le jeu de cartes en est la principale activité. Il rassemble à chaque séance de 8 à 10 personnes. Cette activité permet une bonne gymnastique mentale qui renforce la mémoire.

Le fait de se rendre au foyer rompt la solitude et développe le lien social.

Pierre Santiago

Samedi 22 juin

Vendredi 7 juin

INAUGURATION DES LOCAUX DU CENTRE DE SECOURS ET D’INCENDIE

 

Le changement attendu depuis des décennies par les onze personnes composant le corps des  sapeurs-pompiers du centre de secours et d’incendie de Puimoisson est arrivé.

« Aujourd’hui, 7 juin 2019, c’est le grand jour »

Une vraie cérémonie officielle s’est tenue, à laquelle participaient  de nombreuses personnalités civiles et militaires du département, ainsi que les sapeurs-pompiers et chefs de centres  voisins et la population.

Après le discours du maire Philippe Coste qui a remercié toutes les personnes présentes, ont suivi les interventions de Pierre Pourcin, vice-président du conseil départemental, de Jean-Yves Roux sénateur, du directeur de cabinet du préfet Olivier Jacob.

Longtemps abrité dans de vieux bâtiments communaux situés sur la route de Moustiers St Marie, à la sortie du village, le centre de première intervention de secours et d’incendie était matérialisé par deux garages, mal situés dans un virage, mal agencés, sans sanitaires, ni vestiaires.,

Pendant des années, les sapeurs-pompiers tous volontaires ont fait preuve de beaucoup de patience et d’abnégation pour travailler dans  de telles conditions.

Grace à la pugnacité du maire  Philippe Coste, au renoncement de la plainte de Mme Cornan,  et avec l’aide précieuse tant financière que logistique du Colonel Frédéric Pignaud du service départemental d’incendie et de secours (SDIS), les femmes et les hommes du feu, disposent aujourd’hui d’un outil de travail sérieux et performant à la hauteur de leur investissement.

C’est dans le bâtiment des services techniques, totalement réaménagé par la municipalité, dans un espace personnel et sécurisé  que les véhicules des pompiers sont garés.et les gros matériels abrités. Pour compléter et affiner l’installation, le SDIS a jouxté et aménagé à l’édifice communal,  deux constructions modulaires de type Algeco qui servent  de bureau pour l’un et de vestiaires-sanitaires  pour l’autre.

Pour conclure cette cérémonie, Philippe Coste souligne :

« Je suis fier aussi que ce lieu porte le nom de Jean Pierre Michel, enfant du pays, qui fut longtemps chef de ce centre et père du lieutenant qui le dirige aujourd’hui, une affaire de famille en somme ».

Cette inauguration s’est terminée  par la pose  d’une plaque portant le nom de Jean Pierre Michel.

 

Pierre SANTIAGO

 

Mercredi 5 juin

L’ÉPI BLEU FÊTE LE PRINTEMPS

 

 

 

Comme il est de tradition,  mercredi 5 juin, l'équipe d'animation et l’ensemble des personnels  de  l’EHPAD, l’Epi Bleu ont  organisé pour les résidents et leurs familles une fête autour du printemps.

 

Le thème est  d’actualité: « Défilé de mode recyclé ».

Suite...

 


MAI

Mercredi 8 Mai

LES CEREMONIES DU 8 MAI 1945

 

La météo s’est voulue clémente pour accompagner les cérémonies du souvenir  du 8 mai 1945.

C’est en présence du maire Philippe Coste, des portes drapeaux, du président des anciens combattants, du corps de sapeurs-pompiers, des conseillers municipaux et de la population que la manifestation s’est déroulée

 

 

 

Après la lecture des différents messages, des gerbes de fleurs ont été déposées par les anciens combattants et par la municipalité aux pieds de la stèle du  souvenir, suivi de la sonnerie aux morts.

La Marseillaise a clos la cérémonie.

Pierre SANTIAGO

LE MUGUET S’INVITE SUR LA PLACE DE ST  ÉLOI

Comme chaque année, pour le 1er mai,  les bénévoles de l’association « Horizon » étaient présents sur la place de St Eloi pour la traditionnelle vente du brin de muguet porte bonheur.

Dès 8h30, les sympathiques et souriantes vendeuses d’une matinée étaient sur le pont, prêtes à répondre à la demande des fidèles clients.

En un rien de temps, les 120 petits pots de belles clochettes odorantes ont été vendus.

Voilà une affaire rondement menée par cette dynamique association qui ne ménage pas sa peine pour engranger quelques deniers et pallier à d’éventuelles baisses de sa trésorerie.

 

Tout au long de l’année, sa présidente Françoise Ruysen et l’équipe de bénévoles  s’activent avec beaucoup de persévérance, de motivation, de savoir-faire et de convivialité pour faire vivre au mieux les cinq ateliers (surtout la bibliothèque) qui font l’ossature de l’association. (Voir HPI du26/04/2019)

Un brin d’histoire :

Depuis le Moyen Âge la plante à clochette toujours symbolisé le printemps et les Celtes lui accordaient un statut de porte-bonheur.

« En France, le 1er mai 1560 précisément, lors d’une visite du roi Charles IX dans la Drôme, avec sa mère Catherine de Médicis. Alors qu’ils se baladaient dans le jardin du chevalier Louis de Girard de Maison forte, ce dernier aurait offert un brin de muguet au roi, en guise de porte-bonheur. Charmé par cette attention, le roi Charles IX aurait fait de même auprès des dames de la cour l’année suivante, en disant “Qu’il en soit fait ainsi chaque année”. La tradition était née.

Pierre SANTIAGO


Tous les événements précédents sont dans les pages "Archives"