Actualités 2018

SOMMAIRE


SEPTEMBRE

Du 31 août au 15 septembre

RACINES ET PASSION

 

Cela fait cinq ans que les artistes du village exposent leurs œuvres. dans la salle du conseil municipal qui fait office de galerie.

 

Cette semaine, c’est au tour de Geneviève Cotte d’installer ses  toiles sur les cimaises de l’hôtel de ville.

De beaux tableaux joliment nuancés où transpire une belle énergie créatrice. Les gorges du Verdon sont représentées sous diverses  formes et a différends moment de la journée, à l’huile, à l’encre de chine, à l‘aquarelle.

 

 

Une œuvre d’art est indéfinissable. Quand  on  pousse la porte pour y entrer,  il est donné d’y voir une multitude de nuances et d’interprétations.

Les toiles de Geneviève, qu’elles soient en couleur ou en noir et blanc ont du sens, c’est ce qui fait sa griffe, sa spécificité, sa personnalité.

L’artiste est très attachée à l’histoire de ses aïeux au sein de la commune.

Bien que née en Aveyron et résidant à Toulouse, elle est très souvent à Puimoisson au sein même de ses racines.

Artiste confirmée, sa première exposition remonte aux années 80, à Réalmont, dans le Tarn. Depuis, elle n’a cessé d’affiner et de peaufiner ses œuvres. Elle l’explique à travers ses toiles sur l’amandier, cet arbre au bois dur et aux  racines tenaces qui peuple le plateau aride de Valensole.

 

Pierre SANTIAGO

Lundi 3

RENTRÉE 2018 : C’EST LE GRAND JOUR

 

 

 

Lundi 3  c’était le grand jour, pour les 55 élèves de l’école Maria BORRELY.

La directrice Agnès de la Casa, les professeurs Sandrine Maia et Sébastien De la Casa ont préparé avec efficacité et compétence cette rentrée 2018.

Leur organisation au cordeau a permis, un accueil

serein, en toute quiétude. Les enfants et leurs parents ont été accueillis en musique selon les nouvelles directives de l’éducation nationale par le corps enseignants.

 

Les tout-petits, ont commence, par une visite des lieux, de la salle de classe, du  dortoir pour les petites siestes, des  toilettes.

Isabelle Espariat, agent territoriale spécialisé des écoles maternelles (ATSEM) est chargée de seconder la professeure pour encadrer les maternelles. 

En ce qui concerne, la collaboration avec la municipalité,  la directrice de l’école s’est dite satisfaite de la forte implication de la mairie concernant l’amélioration du cadre de vie, tant au niveau des locaux avec que dans la mise à disposition  d’outils pédagogiques indispensable au fonctionnement. (Tableau numérique, ordinateurs, etc)

 

Depuis 2014, de nombreux travaux ont permis de redonner du lustre à ce patrimoine quelque peu abimé par les  morsures du temps.

Pour sa 133ème rentrée scolaire, l’école Maria Borrely  présentait un visage serein, un bel effectif d’écoliers, un encadrement pédagogique dynamique, des agents techniques dans les startingblocks.

Dès 9h30, tous les accompagnants, parents, grands-parents, anciens élèves ont été invités à quitter les lieux et le portail s’est refermé sur une nouvelle année scolaire.

 

Pierre SANTIAGO

Samedi 1er et dimanche 2

JOLI SUCCÈS DU CHALLENGE PIERRE-MARIE PIERRISNARD

34 triplettes ont participé et honoré ce challenge de jeu provençal

Yo, avec Jacques Chignola. Concours de boules du 15 août 1983
Yo, avec Jacques Chignola. Concours de boules du 15 août 1983

 

Organisé samedi 1er et dimanche 2 au boulodrome de Puimoisson, par l'association "La boule Blanche" et par la famille de Pierre-Marie Pierrisnard, appelé "Yo" par tous ses amis, ce sont 34 triplettes qui se sont affrontées dans la bonne humeur et habitées d'un esprit sportif.

Il se prénommait Pierre-Marie, mais les gens l'appelait "Yo". C'était un enfant du pays. Puimoisson l'a vu naître et grandir. Il a fréquenté la communale Maria Borrely et déjà là, la passion pour le jeu de boules était en lui.

Tout au long de sa vie, Yo n'a pas cessé de jouer aux boules. Il était devenu un tireur hors pair que l'on croisait très souvent lors des grandes rencontres.

D'un naturel sympathique et aimable, il était habité d'un bel esprit d'équipe.

Par son caractère, il a su se faire apprécier de tous. C'était un fidèle des boulodromes de la région, avec ses amis qui regrettent sa disparition et qui en parlent très souvent.

 

 

Pour ce challenge, le soleil était présent. L'ombre généreuse des micocouliers a permis au public venu en nombre d'assister sereinement à toutes les parties.

Elles furent âprement disputées et ce n'est que dans la soirée que le verdict est tombé.

La famille de "Yo", ses deux garçons Bruno et Laurent, le président de "La Boule Blanche", ont remis le challenge à l'équipe victorieuse de Jean-jacques Luce de Valensole, ainsi que les coupes et autres récompenses aux différentes équipes méritantes.

Ils ont remercié tous les joueurs, les bénévoles, le Café des Arts, l'auberge "Côté Soleil", la municipalité, l'entreprise Eric Perier, pour leur participation et leur soutien.

Avec ce challenge bouliste, un hommage fut rendu à Yo pour sa gentillesse, son franc parler, son humour toujours présent. Une belle personne.

Pierre Santiago

AOÛT

Jeudi 23 août

Mercredi 22 août

La petite ferme de Lily à l’Épi Bleu

 

"La petite ferme de Lily" s'est déplacée à l'EHPAD " L’Épi Bleu" de Puimoisson ce mercredi, rendre visite aux résidents, pour un après midi récréatif.

Dominique, l'animatrice de l'établissement, a cherché longtemps la ferme adéquate correspondant au mieux aux attentes ta,t au niveau de l'intérêt thérapeutique que des normes de sécurité. "Les animaux impliqués dans toutes les activités sont soumis à des normes préétablies de santé, de comportement et d'éducation.

C'est ainsi que "La ferme de Lily" a été choisie pour ses objectifs dont le support principal est l'animal en tant qu'élément de médiation dans la relation, la communication.

Les deux intervenants ont fait preuve de pédagogie et de savoir-faire. Ils ont fait participer tous les résidents à la découverte ou redécouverte des lapins. Ils les ont aidé à les toucher, les caresser, les prendre dans leurs bras pour les plus téméraires et en toute sécurité.

Cela a suscité un vrai bonheur chez les personnes âgées. faire venir la ferme dans les murs de l'institution permet la participation de toutes les personnes, des plus autonomes aux plus dépendantes.

Faire resurgir des moments de vie, retrouver le contact sensoriel sont des objectifs de "La petite ferme de Lily".

Un animation thérapeutique ciblée pour la population accueillie à l'EHPAD qui est en majorité issue du monde rural.

Un bel après midi d'émotion.

 

Pierre Santiago

Dimanche 19 août

11ème rassemblement des motos anciennes

et vieux matériels agricoles

Organisé par "Lou Mistraou"

Pour la 11e année consécutive, une centaine de véhicules était rassemblée sur la place de Saint Éloi.

 

Pour la 11e année consécutive une centaine de véhicules était rassemblée sur la place de Saint Éloi de Puimoisson (Alpes-de-Haute-Provence) qui semble de plus en plus petite vu le nombre impressionnant de voitures exposées.

 

Une rude journée pour le président Richard Roux qui était sur tous les fronts. Toute l’équipe de bénévoles de l’association « Lou Mistraou » s’est donnée « à fond » pour réussir cette manifestation rétro. De belles mécaniques aux chromes rutilants ont reçu la visite de nombreux passionnés de ces vieilles soupapes qui ne prennent aucune ride et dont certaines semblent sortir d’usine.

 

Le public a pu admirer les différents modèles comme la Simca P60, les mythiques 2CV, les Mercedes, Triumph, Porsche, etc. Pour les amoureux, le temps parait s’être arrêté. Un retour dans le passé semble indispensable pour apprécier le ronronnement de ces moteurs d’antan. De nombreuses marques françaises et étrangères étaient présentes.

 

Le président a accueilli tous les participants et avait pris soin lors de l’arrivée des véhicules de les exposer par grands noms de l’automobile. Beaucoup de visiteurs à ce musée éphémère, montrent que le plaisir est toujours vif pour les vieilles soupapes.

 

Sur les coups de midi, la traditionnelle et longue file pour la parade s’est formée et a pris la route de St-Jurs, accompagnée du parfum de lavande qui baigne l’air ambiant. Le soleil n’a pas manqué, il a été très généreux pour les personnes et pour les carrosseries. Les places à l’ombre étaient prises d’assaut.

 

Comme dans tous les villages en fête, la matinée s’est terminée par un apéro et un banquet. L’ambiance musicale était efficacement assurée par le groupe Domino. A l’année prochaine pour encore mieux.

 

De notre correspondant Pierre Santiago

 

Journée autour du livre

Organisée par "Les rendez-vous de Puimoisson"

Jeudi 16 août

DERNIÈRE HOMÉLIE DU PRÊTRE WOJCIECH PLEWCZYNSKI

A NOTRE DAME DE BELLEVUE

Avant de prendre une retraite bien méritée, le prêtre du canton de Riez, Wojciech  Plewczynski a officié pour la 16ième et dernière fois dans la chapelle de N.D de Bellevue.

Depuis le XIX siècle, le 16 aout pour la sainte Marie, en plein cœur de l’été, les vieux murs de la chapelle résonnent des chants  et des prières des paroissiens.

Cet édifice perché sur une colline, à quelques encablures de Puimoisson a vu le jour en 1603, grâce  à « une importante donation faite par une noble dame de Riez nommée Algarade ». Il est entouré de pins d’Alep, de chênes, d’acacias qui le  protègent  et forment un bosquet offrant  une ombre agréable au traditionnel pique-nique.

Cette messe,  dite au milieu de la nature, une fois par an, en présence d’une quarantaine de fidèles fait partie de l’histoire de Puimoisson. La ferveur parait plus dense que dans le temps ordinaire.

Elle est suivie de la procession vers la croix accompagnée de chants et de prières en langue provençale et se termine par la bénédiction des fidèles.

Cette  tradition est maintenue grâce à la disponibilité de personnes telles que Mmes Lili Testanière, Andrée  Manent et Huguette Blanc.

Pour 2019, la réfection complète de la toiture de cette petite chapelle est programmée dans le listing des travaux communaux..

Les amis de Notre Dame de Bellevue tenant à participer aux frais de rénovation ont fait  une donation  à la municipalité une jolie somme. (Fruits de la générosité des fidèles et de la vente des petits pains  bénis). 

Pierre SANTIAGO

 

Mercredi 15 août

ALIX ARNOUX, UN MONDE D’ÉMOTION

 

Alix Arnoux est une artiste peintre qui partage son bassin de vie entre Marseille, la côte d’azur, l’Espagne et le village de Puimoisson, creuset du berceau et de l’âme familiale.

 

C’est là, au cœur du village, dans une grande maison  située sur  la place St Éloi, qu’elle a vu le jour et grandi, entourée de ses parents et de ses sœurs.

 

Autodidacte des arts plastiques, Alix a découvert  très jeune, dans la peinture abstraite, un  moyen de communication et d’échange  pour traduire ses émotions.

 

Alix, aime dire « le dessin et la peinture ont toujours fait partie de ma vie ».  

Comme l’affirme sa sœur Marie-Rose, complice de toujours : « Petite, elle n’a pas cessé de dessiner. Tous les supports étaient une opportunité à un dessin, une aquarelle ».

 

Alix est une artiste reconnue  à travers les différentes expositions réalisées sur la région PACA. Sa notoriété n’est plus à faire.

 

Elle  travaille aussi le verre et réalise de magnifiques vitraux et autres objets comme des lampes de chevet, style Tiffany. Une de ses œuvres est visible à l’église St Michel intitulée « Le baptême » crée en 2001.

L'exposition qu'a proposé Alix, ce mercredi 15 août, dans sa maison familiale, se voulait

 

éclectique, de nouvelles toiles accompagnaient  d’anciennes, de nouveaux supports, de belles couleurs 

 

Pierre SANTIAGO

 

Vendredi 3 août

6ème Nuit des Étoiles

 

 

Après la plus longue éclipse totale de lune du XXIe siècle, les amateurs passionnés d’astronomie ont à nouveau été conviés, ce vendredi 3 août, à la soirée spéciale « la nuit des étoiles », pour observer les étoiles et contempler les quatre planètes visibles de la voûte céleste.

 

Provence Info

JUILLET

Dimanche 15 juillet

11ème rassemblement de voitures anciennes

Pour la 11e année consécutive une centaine de véhicules était rassemblée sur la place de St-Eloi, qui semble de plus en plus petite vu le nombre impressionnant de voitures exposées.

 

Une rude journée pour le président Richard Roux qui était sur tous les fronts. Toute l’équipe de bénévoles de l’association « Lou Mistraou » s’est donnée « à fond » pour réussir cette manifestation rétro. De belles mécaniques aux chromes rutilants ont reçu la visite de nombreux passionnés de ces vieilles soupapes qui ne prennent aucune ride et dont certaines semblent sortir d’usine.

 

Le public a pu admirer les différents modèles comme la Simca P60, les mythiques 2CV, les Mercedes, Triumph, Porsche, etc. Pour les amoureux, le temps parait s’être arrêté. Un retour dans le passé semble indispensable pour apprécier le ronronnement de ces moteurs d’antan. De nombreuses marques françaises et étrangères étaient présentes.

 

Le président a accueilli tous les participants et avait pris soin lors de l’arrivée des véhicules de les exposer par grands noms de l’automobile. Beaucoup de visiteurs à ce musée éphémère, montrent que le plaisir est toujours vif pour les vieilles soupapes.

 

 

Sur les coups de midi, la traditionnelle et longue file pour la parade s’est formée et a pris la route de St-Jurs, accompagnée du parfum de lavande qui baigne l’air ambiant. Le soleil n’a pas manqué, il a été très généreux pour les personnes et pour les carrosseries. Les places à l’ombre étaient prises d’assaut.

 

Comme dans tous les villages en fête, la matinée s’est terminée par un apéro et un banquet. L’ambiance musicale était efficacement assurée par le groupe Domino. A l’année prochaine pour encore mieux.

Pierre Santiago

Exposition Artistes et Artisans

 

Rue des Étables Neuves

Organisée par "Les rendez-vous de Puimoisson"

Puimoisson a suivi la finale de la Coupe du Monde de Football

Samedi 14 juillet

GRANDS FEUX D’ARTIFICES DU 14 JUILLET

 

C’est sous un ciel clément, que la population  s’est déplacée pour assister au spectacle des  feux d’artifices du 14 juillet 2018, tirés au stade municipal sous l’œil très attentif et bien veillant des pompiers.

Une belle pyrotechnie savamment orchestrée qui a donné lieu à beaucoup de ha ! et de ho !

La municipalité a tenu à marquer de façon symbolique la révolution française de 1789 en offrant à la population de magnifiques rosaces de toutes les couleurs.Tous les spectateurs ont dit avoir apprécié ce moment féérique qui fait rêver les petits et les grands. 

Pierre Santiago          

 

Samedi 7 juillet

Théâtre : "Les lauriers bio de César"

 

 

A l’heure du festival d’Avignon, samedi 7 juillet, l’association « Les Rendez-vous de Puimoisson » proposait un moment théâtral interactif, intitulé «Les Lauriers Bio de César». par  la compagnie « Une sardine dans le plafond » de Digne les Bains.

En première lecture, cela laisse penser à une mise en scène de la bande dessinée du célèbre gaulois Astérix de Gosciny et Uderzo dans l'album : "Les lauriers de César". Cela n'a rien à voir.

 

Le public venu en nombre a dans les  premières minutes cherché à comprendre quel était le sens de la pièce, quel message fallait-il saisir ?

Puis, rapidement, il s’est mis au diapason de cette comédie burlesque  de Didier Fourel  lauréat de l’agenda 21 du conseil départemental des AHP.

«C’est avec humour et mauvaise foi que César commente l’actualité à travers le prisme du développement durable »

 

Tous les personnages sont interprétés par un seul comédiens. Celui-ci "pioche" dans le public, les partenaires de scène qu'il juge nécessaire en fonction des situations. Le but recherché est de mettre en exergue, les petits gaspillages de tous les jours : l'eau, l'électricité, la consommation alimentaire excessive, la gestion des déchets etc...

Un bon moment de détente qui permet de sensibiliser les spectateurs au développement durable en s’amusant.

 

Pierre SANTIAGO

Vendredi 29 juin - Dimanche 2 juillet

Fête de saint Éloi

Pour fêter le saint patron, quatre jours de liesse et d’allégresse publique sont organisées. La journée du dimanche en est l‘apothéose.

 

Cette fête est un moment d’expression, une volonté de conserver son identité en mettant le terroir provençal et communal à l’honneur.

 

Fêter St Éloi  est une tradition inscrite dans la mémoire collective héritée  du moyen Age.

Saint Eloi est issu d'une famille romaine, il serait né vers 588 à Chaptelat, près de Limoges. "Evêque de Noyon de 641 à 660, ville dans laquelle il est mort le 1er décembre 660, et est enseveli dans l'abbaye qui porte son nom, abbaye démolie lors de la révolution Française et de la première guerre mondiale. Ses reliques auraient été transférée en 1157 dans la cathédrale de Noyon.

Saint patron pour de nombreuses corporations : les orfèvres, batteurs d'or, doreurs sur cuivre, taillandiers, serruriers, forgerons, ferblantiers, maréchaux-ferrants, selliers, maquignons, charretiers et muletiers, fermiers, laboureurs et valets de ferme."

Cette année 2018, le comité des fêtes a été dans l’obligation de se mettre  en stand-by et n’a pas pu organiser ni  offrir le défilé de chars, et  toutes les animations qui font l’excellence des réjouissances de St Eloi.  

 

De ce fait, pour ne pas interrompre la tradition, qui marque aussi, l’entrée dans l’été et la fête de la lavande, l’organisation des festivités a été dévolue à la municipalité. C’est avec  l’aide du Café des Arts qu’a été mis en place, le samedi 30 juin, un grand bal avec repas. La population est venue en nombre participer à la fête foraine  et ses  nombreux manèges, attractions, stand de tir, vente de friandises etc qui ont égayé ces 4 jours.  La messe avec la distribution des petits pains bénis a été suivie avec ferveur. Un grand concours de boules a clos les festivités

 

Comme le précise le maire Philippe Coste : « Des festivités  sympathiques, à la dimension du village, sans aucune nuisance».   

 

Pierre SANTIAGO

 

 

JUIN

Samedi 23 juin

LE FOYER DES AINES RURAUX  EN VACANCES

 

Le foyer des séniors de la commune a suspendu ses activités pour une trêve estivale largement méritée. Le départ en vacances et l’arrivée de l’été se devaient d’être  célébré autour d’un bon repas.

Samedi 23 juin, plus de quarante personnes  ont répondu à l’appel du président  Jean Testanière pour partager le menu concocté par sa petite fille Laurie et Jérôme du Café des arts.

La table était dressée sur la terrasse à l’ombre généreuse des micocouliers.  Ni le vent, ni l’orage bien que menaçants  ne sont venus perturber les agapes.

Comme il est de coutume, le président a fait son discours sans aucun support papier. Un bon exercice de mémorisation, pas un mot n’a été oublié.

Dans son allocution, il a remercié les bénévoles qui l’entourent et  la mairie pour l’aide apportée sans faille.

Le foyer  a pour priorité de lutter contre l’isolement des personnes âgés à travers les valeurs que sont : l’amitié,  la générosité, la solidarité.

C’est  porteur de ces concepts, que Jean Testanière œuvre depuis plusieurs années à la présidence du club accompagné dans sa tâche par un bureau très actif.

 

Pierre SANTIAGO

 

Jeudi 21 juin

FÊTE DE LA MUSIQUE

Le 21 juin marque le solstice d'été, c'est à dire la nuit la plus courte de l'année, mais aussi la fête de la musique.

Cette année, les mélomanes avaient le choix : le restaurant "Côté Soleil" avec le repas de circonstance, ou la place du Paty, à la belle étoile, debout ou assis face aux musiciens sur une scène improvisée.

Chez Flo, "Côté Soleil", l'ambiance était cool et rieuse pour accueillir les premières notes du groupe Flouch Trio, de Moutiers Sainte Marie.

Un trio de musiciens qui "déborde d'énergie et dont le répertoire des chansons françaises à texte, ne manque pas de folie et de surprises, tantôt tendre, tantôt festif."

Un début musical doux, pour progressivement monter en gamme et se donner à fond pour le plus grand plaisir du public. Ce dernier était venu en nombre assister à cette manifestation.

La salle de restaurant était pleine à craquer. "Dommage, un peu court, mais ce fut une belle soirée, quand même."

Sur la place du Paty, l'association "Les rendez-vous de Puimoisson" avait donné rencard aux adeptes du swing manouche pour écouter "Les Cousins Furieux". Leur répertoire est une musique qui swingue et qui emplit les cœurs de joie. Un jazz manouche avec deux guitares et un accordéon, a fait vibrer et se balancer les corps et les neurones.

Une trentaine de personne a participé et apprécié cet instant musical dans un contexte savamment improvisé.

 

Pierre Santiago

Dimanche 17 juin

The Manosqueen’s and Manosking’s Joyful Choir

 

L’association Les rendez-vous de Puimoisson a organisé le premier concert de la saison estivale.

La Présidente, souhaite la bienvenue aux auditeurs venus nombreux, dans cette belle église Saint Michel.

« Cette ouverture c’est aussi l’occasion de remercier tous les bénévoles qui s’investissent pour dynamiser l’association, et les instances qui nous soutiennent, le Crédit agricole, la commune de Puimoisson… ».

C’est un groupe vocal, sous la direction d’Oliver Shumacher qui a fait vibrer les voûtes de l’église.

Cette chorale est composée d’une vingtaine de chanteuses et chanteurs, originaires de France, Angleterre, Pays de Galles, Ecosse, États-Unis, Allemagne, Suisse et Hongrie.

C’est cette diversité qui constitue «The Manosqueen’s and Manosking’s Joyful Choir».

Le répertoire proposé, était composé d'une vingtaine de titres interprétés en anglais, avec des chants traditionnels Gospel, Negro Spirituals ainsi que des titres modernes, Pop, Blues, Soul qui s'approchent musicalement de cet univers. Le groupe était accompagné au piano ou à la guitare par Oliver Schumacher.

L’association Les rendez-vous de Puimoisson propose un deuxième concert gratuit, jeudi prochain, pour la fête de la musique, sur la place du Paty, avec le groupe «Amanda et les cousins furieux».

 

FJ

 

Samedi 16 juin

Les légendes ne meurent jamais

Hommage à Johnny Hallyday

 

Au café des arts, Laurie et Jérôme avaient organisé un hommage pour les « 75 ans » de Johnny Hallyday. C’est un fan de l’artiste, Mickaël Boulanger qui a chanté une trentaine de tubes, balayant les années 1956 à 2016. Il a ainsi, à travers des chansons incontournables, retracé toute la carrière du chanteur. Le public a apprécié ce répertoire, reprenant les paroles et dansant au pied de l’estrade. Mickaël chante pour ses loisirs, il était accompagné pour le son et la lumière par les techniciens de K8G concept. Une soirée très réussie qui a «  mis le feu » pour des spectateurs de tout âge.

FJ

Jeudi 14 juin

Années 1950 au «Dineur»

 

Le groupe de danse en ligne, de Riez organisait une soirée années 1950. C’est au «Dineur» que les danseurs et spectateurs ont été accueillis par Pierrette et Jean Luc.

 

Musiques et vêtements vintage ont donné le ton à cette soirée très sympathique. De nombreuses démonstrations de danses, madison, salsa, charleston ont créé une ambiance dynamique. L’animatrice du groupe, Valérie Pillet, a guidé les pas de la trentaine d’élèves originaires de Riez, Puimoisson, Moustiers Sainte Marie.

Depuis un an, les cours se déroulent à la salle des fêtes de Riez le mercredi à partir de 19h. Les danses en ligne sont accessibles à tous de 13 ans à 77 ans.

 

FJ

 

Le Vovinam, de village en village

 

Après Riez et Moustiers Sainte Marie, le tatami s’est installé à Puimoisson. Le club Budo 04 et ses pratiquants en Vovinam Viet Vo Dao ont fait une brillante présentation. Les 64 adhérents se retrouvent principalement à Montagnac et par roulement dans les trois autres communes. Les cours sont ouverts à tous à partir de 5 ans, sans limitation d’âge. Les deux enseignants, Xavier Giraud et Christine Andraud développent l’objectif d’apprendre aux pratiquants la confiance en soi, l’acceptation de son corps, visant l’épanouissement personnel dans la vie quotidienne. Les démonstrations en public permettent de travailler sur la timidité.

 

Contacts : tél : 06 81 82 00 35, page facebook : budo04

 

FJ

 

Le mardi des exercices de cardio se déroulent en musique (photo/FJ)

 

Dimanche 3 juin

DEUXIÈME MARCHE DE PRINTEMPS

Bien que la météo soit incertaine, le deuxième marché de printemps organisé par la municipalité s’est tenu dimanche 3 juin sur la place de St Eloi.

 

En même temps que les étals présentaient diverses facettes de l’artisanat local, les puimoissonnais exposaient sur leur pas de portes les « trésors » détenus dans les caves et greniers.

 

Cette manifestation conjointe entre la mairie et l’association « Les rendez-vous de puimoisson » a animé le village toute la journée.

 

La menace de la pluie journalière vers le milieu de l’après-midi avec l’annonce par quelques gouttes d’eau a malheureusement contraint les participants à battre en retraite plus tôt que prévu.

 

Malgré cette courte journée, les  visiteurs ont apprécié la petite foire de printemps, à la dimension du village où une quinzaine d’artisans-fabricants venus pour la plupart du département et de la région avaient exposé leurs œuvres.

 

Il y en avait pour tous les gouts, des bijoux fait main, de la céramique dans différentes formes, des animaux et objets en tissu, des savons saponifiés à froid, fabriqués avec ingéniosité et passion, etc. De belles réalisations offertes au regard du chaland.

 

Les maisons participantes « au vide Grenier » étaient reliées entre elles par un fléchage efficace qui permettait au chineur de rejoindre tous les points de vente sans difficulté et visiter le village par la même occasion.

 

 

Pierre SANTIAGO


Tous les événements précédents sont dans les pages "Archives"